Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Le BrĂ©sil prĂŽne l’allaitement en public !

Le BrĂ©sil prĂŽne l’allaitement en public !

En France, l’allaitement en public n’est pas encore toujours trĂšs bien reçu, contrairement au BrĂ©sil oĂč il est carrĂ©ment encouragĂ© et prĂŽnĂ© !

L’allaitement n’est pas toujours vu d’un trĂšs bon Ɠil en France. On se souvient de cette maman qui s’est vue obligĂ©e d’aller allaiter son bĂ©bĂ© dans les toilettes d’un magasin, ou celle qui avait poussĂ© un coup de gueule sur son compte Facebook car une femme la critiquait suite Ă  une tĂ©tĂ©e en public. Afin de passer outre les jugements, la chaĂźne Youtube Whats Up Moms avait publiĂ© une vidĂ©o remplie d’humour.

Et pourtant, les mĂ©decins vantent les mĂ©rites et les bienfaits du lait maternel, aussi bons pour votre loulou que pour vous. VoilĂ  pourquoi, en AmĂ©rique Latine et notamment au BrĂ©sil, l’allaitement en public, est, non seulement trĂšs bien vu, mais il est mĂȘme encouragĂ© ! En effet, ce pays fait de la publicitĂ© pour que les mamans nourrissent leur bĂ©bĂ© naturellement et prend mĂȘme des mesures lĂ©gislatives pour les aider Ă  choisir l’allaitement. RĂ©sultat ? La moitiĂ© des BrĂ©siliennes allaitent leurs enfants jusqu’à l’ñge de 6 mois, Ăąge prĂ©conisĂ© par l’OMS. Un pourcentage trĂšs haut qui dĂ©passe celui de la France (19,2 % d’allaitement aprĂšs 6 mois).

Selon les statistiques, allaiter bĂ©bĂ© a des effets positifs puisqu’au BrĂ©sil, le taux de mortalitĂ© infantile a chutĂ© de 30% les vingt derniĂšres annĂ©es.


Des banques de lait efficaces

Vous ne pouvez pas allaiter ? Ce n’est pas un problĂšme ! Le BrĂ©sil a fait construire 214 banques de lait dans tout le pays. Mais cela va bien au-delĂ  de ça : la ville de SĂŁo Paulo peut Ă©galement verbaliser toutes les sociĂ©tĂ©s qui sont contre l’allaitement en public. Les publicitĂ©s pour le lait en poudre sont strictement interdites.

L’allaitement en public est donc plus qu’encouragĂ© au BrĂ©sil. Au risque de discriminer les mamans qui ne souhaitent pas allaiter ? En effet, le choix d’allaiter ou pas doit appartenir Ă  la maman, sans l’exposer au risque d’ĂȘtre jugĂ©e, quel que soit son choix.


À lire absolument