Faire don de son lait maternel

don de lait maternel-neuf mois

Pourquoi donner son lait maternel dans un lactarium  ? Geste de solidarité, ce don peut sauver bien des nourrissons, en particulier les tout-petits prématurés. Du traitement à la distribution du lait maternel, ces établissements sont précieux. Delphine Lamireau, pédiatre responsable des lactariums de Bordeaux et de Marmande, nous explique pourquoi faire un don, quand on le peut, est un beau geste.

 

C’est quoi, un lactarium ?

C’est une véritable banque de lait humain  : le lait congelé est recueilli par des collectrices au domicile des mamans. Il est ensuite pasteurisé pour être conservé puis il est redistribué dans les services de néonatologie pour l’alimentation des prématurés. Le lait humain est un produit dérivé du corps humain. On peut faire la comparaison avec le sang  : on donne son lait comme on donnerait son sang. Le lactarium est aussi un centre spécialisé de l’allaitement où nous répondons à toutes les questions autour  de l’allaitement maternel. Sachez qu’il y a des contrôles très stricts au niveau des donneuses et au niveau du lait afin de délivrer un produit sécurisé.

 

Comment fonctionne un lactarium ?

Tous les lactariums de France sont rattachés à un CHU. Nous recueillons le lait, le traitons et le distribuons sous forme congelée en biberon. Sauf le lait du lactarium de Marmande. Ce dernier est le plus gros lactarium de France et appartient au CHU de Bordeaux. Il a la particularité de lyophiliser le lait maternel. Celui-ci est ainsi distribué en poudre aux hôpitaux. En poudre, la conservation est plus longue que le lait congelé et surtout, la conservation est à température ambiante, ce qui est très pratique pour les expéditions en métropole et dans les Dom-Tom.

 

Qui fait appel au lait maternel reçu en don au lactarium ?

Les services de néonatologie et les médecins. Le lait maternel est délivré sous prescription médicale aux bébés prématurés car ils ne peuvent pas recevoir autre chose que du lait maternel. Le lait infantile à base de protéines de lait de vache n’est pas adapté pour ces bébés au système digestif immature. En dehors des nouveau-nés prématurés, ces dons sont aussi destinés à des nourrissons souffrant de maladies digestives ou rénales et qui ne peuvent se nourrir qu’avec du lait maternel.

 

Comment se déroule la collecte  ?

La collectrice vient au domicile des mamans désireuses de donner leur lait. Le matériel est fourni  : biberons stériles et tire-lait manuel en verre ou ordonnance pour location de tire- lait électrique… Le matériel doit être stérilisé à chaque utilisation.

 

Quelles sont les conditions pour donner son lait  ?

Il faut faire une prise de sang pour analyser les sérologies  : Hep B, Hep C, HIV, HTLV, comme pour le don de sang. La collectrice laisse tout le matériel et une infirmière passe au domicile faire la prise de sang. Le tube de sang sera ensuite récupéré par la collectrice qui s’occupe d’envoyer ce dernier au laboratoire d’analyses médicales. Cette personne passe toutes les semaines ou tous les 15 jours en fonction des quantités de lait congelé.

Pour donner son lait,   il ne faut pas être fumeuse ni avoir été transfusée. Ce sont les deux plus fréquentes contre-indications  au don. Un questionnaire médical est à remplir par le médecin traitant ou la sage-femme, puis celui-ci sera validé par le médecin du lactarium.

Il faut aussi savoir que la collectrice conseille les mamans en ce qui concerne leur allaitement lorsqu’elle vient à leur domicile. Ces dernières apprécient particulièrement la visite ainsi que ce soutien.

 


Jusqu’à quand peut-on donner son lait ?

Il n’y pas véritablement de limite. On commence à ouvrir un dossier quand il y a au moins 400 ml de lait disponible. Par contre, nombreuses sont les mamans à nous appeler car ces dernières ont fait «  un stock de lait maternel  » dans leur congélateur et leur bébé ne veut pas le boire. On ne prend pas le lait s’il a été congelé plus de 4 mois et c’est dommage, car si ces mamans avaient appelé avant, on aurait pu prendre ce lait à condition qu’il ait été conservé dans des contenants propres (biberons au mieux).

 

Les lactariums reçoivent-ils suffisamment de dons  ?

Non. On estime qu’il faudrait environ 20% de dons en plus pour pouvoir alimenter correctement les bébés prématurés.

 

Qu’en pensent les mamans qui donnent leur lait  ?

Toutes celles qui donnent sont ravies de faire ce geste pour aider les bébés. Nous avons réalisé une enquête auprès des donneuses et dans 96 % des cas elles ont  répondu que si elles avaient un autre bébé, elles recontacteraient le lactarium. Le don de lait n’est pas assez connu. En effet, il faut vraiment en parler aux mamans et aux futures mamans.

Source :

Association des lactariums de France

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire