Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus fertilitĂ© » InsĂ©mination post-mortem : une premiĂšre victoire pour Mariage Gomez-Turri !

Insémination post-mortem : une premiÚre victoire pour Mariage Gomez-Turri !

Mariana Gomez-Turri attendait, vendredi 27 mai dernier, la dĂ©cision du Conseil d’Etat afin de transfĂ©rer le sperme congelĂ© de son mari, dĂ©cĂ©dĂ© en juillet 2015, de la France vers l’Espagne…

Une bonne nouvelle pour Mariana Gomez-Turri ! Pour la jeune femme qui souhaite avoir un enfant de son dĂ©funt mari, l’heure est aux rĂ©jouissances. À l’issue du Conseil d’État, AurĂ©lie Bretonneau, rapporteur public en charge du dossier, a rĂ©pondu en faveur Ă  la requĂȘte de la jeune femme, originaire d’Espagne. À l’audience publique, elle a dĂ©clarĂ©, en parlant de l’échantillon de sperme : « Nous prĂ©conisons l’exportation », expliquant qu’il s’agit ici d’une situation « exceptionnelle ». Pour Mariana Gomez-Tucci, c’est une premiĂšre victoire qui pourrait bien se concrĂ©tiser officiellement. En effet, les avis du rapporteur public sont souvent suivis par la justice administrative. Pour rappel, l’insĂ©mination post-mortem est formellement interdite en France, mais autorisĂ©e en Espagne.

Avoir un enfant de « l’homme de [sa] vie »

Le 10 juillet 2015, Mariana Gomez-Turri perdait son mari Nicola, dĂ©cĂ©dĂ© d’un cancer du systĂšme lymphatique Ă  l’Ăąge de 30 ans. Elle originaire d’Espagne et lui d’Italie, le couple vivait pourtant Ă  Paris. AprĂšs son dĂ©cĂšs, l’Espagnole s’est engagĂ©e dans un vĂ©ritable bras de fer avec la justice, dans le seul et unique but de rĂ©cupĂ©rer les gamĂštes de son mari pour ensuite avoir recours Ă  une insĂ©mination artificielle dans son pays d’origine. Elle souhaite poursuivre son rĂȘve, et celui de Nicola, qui dĂ©siraient avoir un enfant. Le couple avait mĂȘme entamĂ© une procĂ©dure de procrĂ©ation mĂ©dicalement assistĂ©e (PMA). Cette insĂ©mination artificielle lui permettrait donc de devenir « la maman d’un enfant de l’homme de [sa] vie » comme elle l’avait dĂ©clarĂ© Ă  France 2.

Une insĂ©mination post-mortem autorisĂ©e que dans un dĂ©lai d’un an

L’Espagne n’autorise l’insĂ©mination post-mortem que dans un dĂ©lai d’un an aprĂšs la mort de la personne. Le compte Ă  rebours est dĂ©jĂ  bien entamé et Mariana Gomez-Turri n’a donc que jusqu’au 10 juillet 2016 pour avoir recours Ă  une PMA. Devant le Conseil d’État, Me Jean-Pierre Chevalier, avocat de Mariana Gomez-Turri a dĂ©clarĂ© : « Le dĂ©libĂ©rĂ© devrait ĂȘtre connu dans prochains jours. » Toutefois, bien que cette nouvelle soit une « lueur d’espoir », David Simhon, un autre avocat de la jeune femme, a indiquĂ© que lui et sa cliente ne criaient pas victoire avant l’heure en restant « prudents et modestes ». Affaire Ă  suivre…

À lire absolument

Laisser un commentaire