Neufmois.fr » Conception » FertilitĂ© » Tout savoir sur l’insĂ©mination artificielle

Tout savoir sur l’insĂ©mination artificielle

L’infertilitĂ© touche des milliers de couples chaque annĂ©e en France. L’insĂ©mination artificielle est la technique d’aide mĂ©dicale Ă  la procrĂ©ation la plus simple et la plus ancienne. Dans quels cas est-elle indiquĂ©e ? Comment fonctionne t-elle ? Est-elle rĂ©ellement efficace ? SĂ©golĂšne Hernnberger , gynĂ©cologue nous a aidĂ© Ă  y voir plus clair.

 

C’est pour qui ?

L’ insĂ©mination artificielle est mise en place dĂšs lors que l’un des deux conjoints prĂ©sente des troubles de fĂ©conditĂ©.  Chez la femme, cela peut s’expliquer par des problĂšmes au niveau de la glaire cervicale  ou au niveau du col de l’utĂ©rus. Chez l’homme, cela peut s’expliquer par un problĂšme de mobilitĂ© des spermatozoĂŻdes. L’insĂ©mination artificielle peut se justifier aussi avec certaines formes d’infertilitĂ© inexpliquĂ©es.

 

Est-ce que je suis stimulĂ©e avant l’insĂ©mination ?

Un traitement de stimulation prĂ©alable est prescrit pour dĂ©velopper un follicule. Le dĂ©veloppement folliculaire est suivi par Ă©chographie et prise de sang (dosages hormonaux). Lorsque le follicule est mature,  on dĂ©clenche l’ovulation et l’insĂ©mination est programmĂ©e.

 

ConcrÚtement, comment ça se passe le jour J ?

Cette pratique ne nĂ©cessite pas d’hospitalisation. Le mĂ©decin, Ă  l’aide d’un fin cathĂ©ter dĂ©pose les spermatozoĂŻdes au fond de l’utĂ©rus et ils remontent naturellement vers les trompes Ă  la rencontre de l’ovocyte. La fĂ©condation  se fait selon le processus naturel, « in vivo » puisqu’elle se passe Ă  l’intĂ©rieur du corps de la femme. Le sperme doit ĂȘtre recueilli par masturbation au laboratoire et prĂ©parĂ© le jour de l’insĂ©mination.  Il est en effet aussi possible, dans certains cas, de congeler les spermatozoĂŻdes pour une Ă©ventuelle utilisation ultĂ©rieure.

 

Est-ce que c’est efficace à tous les coups ?

Cette technique présente un taux de réussite de 10 à 20% par tentative.

 

Combien d’essais puis-je faire ?

La loi française autorise jusqu’à six tentatives d’insĂ©mination mais il semble raisonnable de se limiter Ă  quatre essais. En cas d’échec de ces tentatives, il est conseillĂ© de se tourner vers d’autres mĂ©thodes d’aide Ă  la procrĂ©ation (FĂ©condation in vitro, Injection intra-cytoplasmique de spermatozoĂŻdes
).

 

Comment savoir si l’insĂ©mination a rĂ©ussi ?

Un simple test de grossesse quinze jours aprĂšs l’insĂ©mination donnera le rĂ©sultat.

 

Quels sont les risques de grossesse multiple ?

Du fait de l’utilisation de traitements inducteurs de l’ovulation, les grossesses multiples sont frĂ©quentes. On dĂ©nombre 17% de grossesses gĂ©mellaires et 3% de grossesses triples.

 

Est-ce que c’est remboursé ?

L’insĂ©mination artificielle coĂ»te en moyenne dans les 500 euros. La caisse d’assurance maladie la prend en charge Ă  100%, sur demande du gynĂ©cologue.

 

Pour en savoir plus : www.procreationmedicale.fr

À lire absolument