Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus fertilitĂ© » Pourquoi les hommes sont-ils mal informĂ©s concernant les causes de l’infertilitĂ© masculine ?

Pourquoi les hommes sont-ils mal informĂ©s concernant les causes de l’infertilitĂ© masculine ?

Partout dans le monde, la qualitĂ© du sperme est en baisse et la France ne fait pas exception Ă  la rĂšgle. Les hommes prennent assez mal la nouvelle, s’agissant pour beaucoup d’entre eux d’une atteinte Ă  leur virilitĂ©. Pour eux, l’individu de sexe masculin peut concevoir un bĂ©bĂ© dĂšs la pubertĂ© Ă  partir du moment oĂč il produit des spermatozoĂŻdes. Et pourtant, certains hommes ignorent encore quels facteurs peuvent provoquer l’infertilitĂ© masculine, selon un sondage rĂ©alisĂ© par des chercheurs canadiens, et publiĂ© sur le site Human Reproduction.

Il faut tout d’abord savoir que l’infertilitĂ© concerne les couples qui n’ont pas rĂ©ussi Ă  concevoir un bĂ©bĂ© aprĂšs une ou deux annĂ©es de tentatives. RĂ©alisĂ©e par Internet, cette enquĂȘte a Ă©tĂ© menĂ©e auprĂšs de 701 hommes, ĂągĂ©s entre 18 et 50 ans. Ils devaient alors expliquer quels facteurs peuvent troubler leur fertilitĂ©, et ainsi rĂ©duire leur nombre de spermatozoĂŻdes. RĂ©sultats ? 8% d’entre eux ignorent qu’il puisse exister des troubles, 51% ont identifiĂ© tous les facteurs et 45% ont citĂ© les problĂšmes de santĂ©. Mais pourquoi certains hommes manquent-ils d’informations concernant l’infertilitĂ© masculine ? Le Dr Phyllis Zelkowitz, principal auteur de l’Ă©tude à la rĂ©ponse Ă  cette question : « Les hommes n’ont pas tendance Ă  poser des questions sur leur santĂ©, il est donc logique qu’ils soient moins bien informĂ©s sur leur fertilitĂ© », explique-t-il dans le rapport publiĂ© sur le site.

Quelles sont donc les causes de l’infertilitĂ© masculine ?

Il existe de multiples facteurs Ă  l’infertilitĂ© masculine, hormis les anomalies du sperme et des testicules. On peut tout d’abord noter les problĂšmes de santĂ© comme, en cas de cancer, la chimiothĂ©rapie qui peut conduire Ă  la stĂ©rilitĂ©, mais aussi les anomalies des organes gĂ©nitaux, l’obĂ©sitĂ©, le fait d’avoir contractĂ© les oreillons aprĂšs la pubertĂ©, d’avoir eu une pubertĂ© tardive ou encore une infection du sperme. On note Ă©galement les effets comportementaux comme l’Ăąge (Ă  partir de 45 ans, la production de sperme diminue), mais aussi la consommation de tabac ou d’alcool, le fait de placer son ordinateur sur ses genoux (la chaleur et les ondes sont nĂ©fastes pour la qualitĂ© du sperme), le Wi-fi ou encore une pratique rĂ©guliĂšre du vĂ©lo (en effet, la friction et la pression des testicules contre la selle, peut causer des micro-traumatismes). Et enfin on notera Ă©galement les problĂšmes environnementaux comme les pesticides et les autres polluants, comme causes de l’infertilitĂ© masculine. Bon nombre de participants Ă  cette Ă©tude ignoraient que la pratique rĂ©guliĂšre du cyclisme, l’obĂ©sitĂ©, ou mĂȘme le Wi-fi pouvaient avoir une influence sur leur fertilitĂ©. Alors, mĂȘme si la plupart des facteurs de risques sont mĂ©dicaux, d’autres entrent en compte et ne sont pas Ă  prendre Ă  la lĂ©gĂšre. Il est important de les faire connaĂźtre auprĂšs des principaux concernĂ©s.

Faire davantage connaĂźtre les facteurs de risque de l’infertilitĂ© masculine

AprĂšs avoir reçu leurs rĂ©sultats, un tiers des participants se sont dit « ĂȘtre inquiets » de ne pas connaĂźtre les diffĂ©rentes causes de l’infertilitĂ© masculine. Mieux encore, 6 sur 10 ont exprimĂ© le dĂ©sir de vouloir en savoir davantage. Malheureusement, en France, de plus en plus de couples font face Ă  l’infertilitĂ©. Une solution ? Pour pallier ce manque d’informations, les chercheurs ont alors proposĂ© d’aborder ce sujet durant les premiers cours d’Ă©ducation sexuelle. Dans notre pays, ces cours ont lieu durant la quatriĂšme annĂ©e de collĂšge, et les jeunes adolescents ont, en moyenne, entre 12 et 15 ans. En mettant cela en pratique, ils espĂšrent que les jeunes adopteront une meilleure hygiĂšne de vie, et pourront ainsi favoriser leurs chances de concevoir, Ă  l’avenir. Pensez-vous que c’est une bonne idĂ©e ? Pensez-vous que les adolescents et les hommes en Ăąge de procrĂ©er devraient davantage ĂȘtre informĂ©s des causes de l’infertilitĂ© masculine ?

À lire absolument