Optimiser mes chances de tomber enceinte

Avec tous les moyens de contraception à notre disposition, l’arrivée d’un bébé est de plus en plus souvent un événement planifié dans la vie d’un couple. On peut bien sûr se préparer physiquement et mentalement à la grossesse, tout en donnant un coup de pouce au destin !

Est-il nécessaire de prendre rendez-vous avec son médecin pour concevoir un bébé ?

Il faudra réfléchir si vous souhaitez, avant de passer à la phase conception, de vous faire vacciner contre la rubéole, l’hépatite B, la varicelle, la coqueluche et aussi le tétanos… C’est l’occasion également de faire le dépistage du Sida et autres MST. Si vous le souhaitez vous pouvez également faire certains tests pour repérer d’éventuelles maladies génétiques (si vous y êtes prédisposée ou dans une famille à risques) ou d’infections génitales. Un bilan sanguin plus général permettra d’établir si vous souffrez de quelques carences et la personne qui vous suit vous prescrira de l’acide folique, une vitamine qui prévient les malformations fœtales. Si vous êtes fumeuse, il pourra aussi vous conseiller une méthode adaptée pour arrêter.

Dois-je changer mon alimentation pour concevoir un bébé ?

Il n’est pas nécessaire de manger des aliments particuliers pour concevoir un enfant mais simplement d’avoir une alimentation équilibrée sans augmenter la quantité ingérée. Bien souvent, les femmes manquent de vitamines B9, C,D,E, de fer, d’iode, de calcium et de magnésium alors même que ces besoins sont augmentés pendant la grossesse. Certains laboratoires proposent des compléments alimentaires composés de vitamines et de minéraux clés que la femme peut prendre dès lors qu’elle veut concevoir un enfant. Surtout ne commencez pas d’automédication, malgré leur apparence banale, les compléments alimentaires peuvent être néfastes. Demandez toujours l’avis de conseil à votre médecin.

Je voudrais faire un régime avant d’être enceinte, est-ce possible ?

S’il est avéré que le surpoids diminue les chances d’avoir un enfant et augmente les risques de complications pendant la grossesse, les régimes hypocaloriques très restrictifs sont fortement déconseillés si vous souhaitez être enceinte. Même si vous perdez du poids, les régimes draconiens ont un impact sur les hormones et altèrent la fécondité. De plus, vous risquez un effet rebond qui vous fera prendre deux fois plus de poids par la suite. Il est donc préférable d’opter pour un régime équilibré et raisonnable quelques mois avant le début des essais de grossesse.


Est-ce qu’il y a une fréquence idéale du nombre de rapports sexuels par cycle pour favoriser l’arrivée de bébé ?

Une fréquence de 2 à 3 fois par semaine semble idéale. Si vous faîtes attention à votre période d’ovulation, l’idéal dans ce cas-là, c’est d’avoir des rapports sexuels pendant la période fertile, soit 4 jours avant l’ovulation, et jusqu’à 3 jours après. Les spermatozoïdes, plus résistants, peuvent alors pénétrer dans l’ovocyte après libération. L’important, c’est surtout de continuer à prendre du plaisir à être avec votre partenaire et à faire l’amour ensemble et lâcher prise de l’acte sexuel comme unique but de procréation. La flamme s’entretient jour après jour.

Je travaille beaucoup et manque de sommeil, cela peut-il avoir des conséquences sur ma fécondité ?

Le stress et la fatigue peuvent influencer la fertilité chez la femme comme chez l’homme. Lors d’un désir de grossesse, il est conseillé de se ménager et de profiter de certains moments pour se détendre. Surtout laissez du temps au temps, si vous avez décidé d’arrêter votre contraception, détendez-vous, il est normal de ne pas être enceinte le mois suivant, la plupart des femmes tombent enceintes après plusieurs mois! La nature prend son temps et c’est tant mieux !

Voir les commentaires (1)
  • Merci pour toutes ces informations sur les meilleures façons d’augmenter ses chances de tomber enceinte; je pense que ces conseils concernent plus celles qui peuvent encore concevoir naturellement; qu-est-ce qu’il en est pour les couples qui souffres d’infertilité ? pour les personnes ayant des problèmes tels que l’insuffisance ovarienne, la prise de médicaments peut effectivement contribuer à une simulation des ovaires ? Je pose cette question car une entreprise de pma ukrainienne m’a informé après avoir réalisé un certain nombre d’examens que j’allais prendre des médicaments comme le decapeptyl, le Menopur 75ME, le Gonal-F 75, le Merional 75ME et bien d’autres encore au cours du processus de préparation de mon organisme à une fiv do; ce qui fait un peu friper puisque je suis a mon premier parcours pma ; mais mon desir de bébé est plus fort que tout ; je pourrai support la prise ces médicaments pourvu qu’à la fin je sois enceinte enfin;

Laisser votre commentaire