Des spermatozoïdes humains à partir de cellules de la peau : vers la fin de l’infertilité masculine ?

Afin que le taux de réussite d’insémination artificielle soit au plus haut, des chercheurs espagnols ont réussi à reproduire des spermatozoïdes humains créés à partir de cellules de la peau. Un espoir pour traiter l’infertilité masculine ?

Un projet qui pourrait changer la vie de nombreuses personnes qui souhaitent concevoir un enfant, mais qui en sont, malheureusement, incapables. Ce projet, publié dans la revue scientifique Scientific Report, est parti des travaux du Professeur Shinya Yamanaka de l’université de Kyoto. En effet, en 2006, il avait montré que transformer des cellules de foie, de muscle ou encore des poumons en cellule souche qui est capable de générer une autre cellule du corps humain, quelle qu’elle soit, était possible. Ainsi, l’équipe de l’université de Valence en Espagne et celle de l’université de Stanford, aux Etats-Unis ont injecté une mixture comprenant six gènes et ont ensuite réussi à reprogrammer les cellules de la peau pour qu’elles deviennent des gamètes masculines. Une véritable prouesse scientifique ! Toutefois, pour le moment, il a été certifié que les spermatozoïdes fabriqués n’étaient pas encore en mesure de féconder un ovule.

Le but ? Rechercher des traitements contre l’infertilité masculine

Grâce à ce projet très prometteur, des spermatozoïdes humains pourront être placés in utero et ainsi, « étudier l’infertilité masculine, et découvrir des traitements » ont décrété les chercheurs dans leur rapport. Ces derniers devront ensuite parvenir à créer des embryons en laboratoire grâce à ces spermatozoïdes. Mais pour réaliser ce projet direction la Grande-Bretagne car il s’agit du seul état en Europe à autoriser ce genre de recherches.

Voir Aussi

Bon nombre de couples ont recours à une insémination artificielle car ils n’arrivent pas à avoir d’enfant de façon naturelle. À savoir, un couple est considéré comme infertile s’il n’a pas pu concevoir d’enfant après 12 à 24 mois de tentatives. Mais il arrive également que l’insémination artificielle ne fonctionne pas. En effet, si la stérilité provient de votre conjoint, le taux de réussite à la première tentative est de 13% pour les moins de 34 ans. À la 3ème tentative, le taux de réussite est de 34% (source Eugin). Et plus les années passent et plus les probabilités de succès diminuent, notamment en raison de l’âge et de la qualité du sperme de votre compagnon.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire