Quand concevoir mon deuxième enfant ?

Sans avoir forcément envie d’une famille nombreuse, on aimerait bien ne pas se contenter d’un enfant unique. Mais, dans l’idéal, y a-t-il un délai à respecter pour la conception d’un deuxième enfant ? Vrai et faux sur la question sans faux semblant.

 

L’idéal, c’est d’attendre que l’aîné aille à l’école.

Faux. Cela peut en effet être une alternative mais ce n’est pas forcément idéal pour tout le monde ! En effet, si l’on fait partie des grossesses tardives, attendre trois ans peut menacer notre beau projet : n’oublions pas que la fertilité baisse avec l’âge. D’autre part, si nous habitons une grande ville où le prix du m2 coûte un œil, il faudra sans doute loger les deux enfants ensemble. Trop de différence d’âge n’est pas idéal alors.

 

Une seconde grossesse trop près de la première peut avoir des conséquences.

Vrai. Des études médicales ont en effet établi qu’un écart de six mois entre l’accouchement et la conception d’un nouveau bébé multiplie les risques d’accouchement prématuré et de décès à la naissance, sans oublier les complications pendant la grossesse, tel que le retard de croissance intra-utérin.

 

Être enceinte de manière rapprochée peut causer des carences chez la maman.

Faux. Une grossesse dans la même année se révèle souvent épuisant pour les jeunes femmes qui finissent par souffrir de carences en fer et en magnésium. Ceci étant, tout dépend de sa constitution naturelle, de son rythme de vie et de son mode d’alimentation. Quand on est en très bonne santé et que l’on vit dans un cadre sain, que la première grossesse s’est déroulée sans anicroche, on supporte beaucoup mieux une deuxième grossesse dans la foulée de la première.

 

La césarienne n’interdit pas une nouvelle grossesse rapprochée.

Faux. Toutes les complications au cours de la grossesse et de l’accouchement, comme une césarienne, impose de respecter un délai entre les deux grossesses d’un minimum de six mois à un an.

 


Attendre plusieurs années entre deux bébés peut interférer sur le poids de naissance du second.

Vrai. Selon certaines études, un écart de plus de quatre ans entre deux grossesses augmente le risque de faible poids à la naissance. Les fausses couches sont également plus fréquentes. Un écart supérieur à six ans génère le risque de décès à la naissance et accroît d’autant plus le risque de fausse couche.

 

L’hypertension gravidique se complique quand l’écart entre deux grossesses dépasse dix ans.

Vrai. Mais cela tient surtout à l’âge de la mère. En effet, avec un décalage de dix années, on entre en général dans la catégorie des grossesses tardives, c’est-à-dire après 35 ans, et ceci est d’autant plus vrai désormais que l’âge moyen de la première grossesse est désormais de 30 ans.

 

Deux enfants rapprochés seront plus en conflit pour des raisons de jalousie.

Vrai. Quand l’aîné n’est pas encore autonome, il souffre de devoir partager sa maman avec un nouveau bébé, ce qui l’amène souvent à régresser : demander un biberon à midi, faire pipi dans sa culotte s’il est déjà propre, parler bébé etc. Mais passé les 18 premiers mois, ils seront aussi beaucoup plus proches car ils pourront partager leurs jeux.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire