Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Un couple homosexuel sud-africain, parents de triplés nés d’une GPA

Christo et Theo Menelaou forment un couple homosexuel originaire du sud de l’Afrique et ils ont toujours rêvé de devenir parents. Alors qu’ils pensaient ne jamais fonder une famille, le couple a rencontré une femme, qui a accepté de devenir leur mère porteuse. À présent, ils sont les heureux parents non pas d’un bébé, mais de triplés !

Tout a commencé d’une façon très étonnante, suite à l’un des nombreux procès d’Oscar Pistorius, condamné pour le meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp. En effet, le couple ainsi que la femme qui a accepté de porter leurs enfants étaient voisins de l’athlète et se sont rencontrés lors d’une réunion de voisinage. En discutant, le couple a exprimé son envie de devenir parents, la femme a tout simplement accepté de devenir leur mère porteuse. Interviewé par le site américain Sky News, le couple a déclaré : « C’est très difficile d’être retenu pour une adoption et on nous disait toujours qu’on passerait après les couples hétérosexuels ». Les deux hommes pensaient ne jamais rencontrer une femme qui accepterait d’être la mère porteuse pour un couple gay.

La mère porteuse attendait des triplés !

Afin de procéder à la GPA (Gestation Pour Autrui), Christo et Theo Menelaou ont eu recours à un don d’ovules, pour l’inséminer dans l’utérus de la mère porteuse avec le sperme des deux hommes.

À l’occasion de l’échographie de la 10ème semaine de grossesse, le médecin relève que l’une des cellules œufs s’est divisée en deux embryons. La mère porteuse est en réalité enceinte de triplés, dont des jumelles parfaitement identiques ! Pour préserver la santé de la femme enceinte et des enfants, le médecin propose alors de ne pas conserver les deux embryons jumeaux. Mais avec l’aide du gynécologue Heidra Dahms, le couple et la mère porteuse décident d’aller jusqu’au bout de cette grossesse.


En juillet 2016, les triplés, Joshua, Zoe et Kate viennent au monde par césarienne, à 31 semaines, à l’hôpital Sunninghill de Johannesburg. Puisque les triplés sont nés prématurément, les médecins décident de les garder sous couveuse et assistance respiratoire jusqu’à ce qu’ils soient aptes à sortir. Pour la gynécologue, Dr Heidra Dahms, ce type de naissance est « extrêmement rare » a-t-elle déclaré au site américain. Mais bien que les triplés soient sortis de l’hôpital, une infirmière est présente quotidiennement d’autant que la petite Zoe souffre d’un problème au cœur et devra être opérée dans les six prochains mois. Mais le couple homosexuel reste confiant et veille sur leurs petits nourrissons, se sentant chanceux d’être devenus parents.

Et en France ?

En France, la loi de bioéthique du 29 juillet 1994 est catégorique : la gestation pour autrui est illégale en France. Le recours à une mère porteuse est punissable de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende pour l’intermédiaire qui permet qu’elle se réalise (comme un médecin). Voilà pourquoi de nombreux couples se rendent à l’étranger dans les pays où la loi autorise la GPA et notamment aux  États-Unis, où certains états (Californie, Connecticut, Delaware, Nevada, New Hampshire…) autorisent cette pratique.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire