Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Un couple homosexuel sud-africain, parents de triplĂ©s nĂ©s d’une GPA

Un couple homosexuel sud-africain, parents de triplĂ©s nĂ©s d’une GPA

Christo et Theo Menelaou forment un couple homosexuel originaire du sud de l’Afrique et ils ont toujours rĂȘvĂ© de devenir parents. Alors qu’ils pensaient ne jamais fonder une famille, le couple a rencontrĂ© une femme, qui a acceptĂ© de devenir leur mĂšre porteuse. À prĂ©sent, ils sont les heureux parents non pas d’un bĂ©bĂ©, mais de triplĂ©s !

Tout a commencĂ© d’une façon trĂšs Ă©tonnante, suite Ă  l’un des nombreux procĂšs d’Oscar Pistorius, condamnĂ© pour le meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp. En effet, le couple ainsi que la femme qui a acceptĂ© de porter leurs enfants Ă©taient voisins de l’athlĂšte et se sont rencontrĂ©s lors d’une rĂ©union de voisinage. En discutant, le couple a exprimĂ© son envie de devenir parents, la femme a tout simplement acceptĂ© de devenir leur mĂšre porteuse. InterviewĂ© par le site amĂ©ricain Sky News, le couple a dĂ©clarĂ© : « C’est trĂšs difficile d’ĂȘtre retenu pour une adoption et on nous disait toujours qu’on passerait aprĂšs les couples hĂ©tĂ©rosexuels ». Les deux hommes pensaient ne jamais rencontrer une femme qui accepterait d’ĂȘtre la mĂšre porteuse pour un couple gay.

La mÚre porteuse attendait des triplés !

Afin de procĂ©der Ă  la GPA (Gestation Pour Autrui), Christo et Theo Menelaou ont eu recours Ă  un don d’ovules, pour l’insĂ©miner dans l’utĂ©rus de la mĂšre porteuse avec le sperme des deux hommes.

À l’occasion de l’Ă©chographie de la 10Ăšme semaine de grossesse, le mĂ©decin relĂšve que l’une des cellules Ɠufs s’est divisĂ©e en deux embryons. La mĂšre porteuse est en rĂ©alitĂ© enceinte de triplĂ©s, dont des jumelles parfaitement identiques ! Pour prĂ©server la santĂ© de la femme enceinte et des enfants, le mĂ©decin propose alors de ne pas conserver les deux embryons jumeaux. Mais avec l’aide du gynĂ©cologue Heidra Dahms, le couple et la mĂšre porteuse dĂ©cident d’aller jusqu’au bout de cette grossesse.

En juillet 2016, les triplĂ©s, Joshua, Zoe et Kate viennent au monde par cĂ©sarienne, Ă  31 semaines, à l’hĂŽpital Sunninghill de Johannesburg. Puisque les triplĂ©s sont nĂ©s prĂ©maturĂ©ment, les mĂ©decins dĂ©cident de les garder sous couveuse et assistance respiratoire jusqu’Ă  ce qu’ils soient aptes Ă  sortir. Pour la gynĂ©cologue, Dr Heidra Dahms, ce type de naissance est « extrĂȘmement rare » a-t-elle dĂ©clarĂ© au site amĂ©ricain. Mais bien que les triplĂ©s soient sortis de l’hĂŽpital, une infirmiĂšre est prĂ©sente quotidiennement d’autant que la petite Zoe souffre d’un problĂšme au cƓur et devra ĂȘtre opĂ©rĂ©e dans les six prochains mois. Mais le couple homosexuel reste confiant et veille sur leurs petits nourrissons, se sentant chanceux d’ĂȘtre devenus parents.

Et en France ?

En France, la loi de bioĂ©thique du 29 juillet 1994 est catĂ©gorique : la gestation pour autrui est illĂ©gale en France. Le recours Ă  une mĂšre porteuse est punissable de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende pour l’intermĂ©diaire qui permet qu’elle se rĂ©alise (comme un mĂ©decin). VoilĂ  pourquoi de nombreux couples se rendent Ă  l’étranger dans les pays oĂč la loi autorise la GPA et notamment aux  États-Unis, oĂč certains Ă©tats (Californie, Connecticut, Delaware, Nevada, New Hampshire…) autorisent cette pratique.

À lire absolument

Laisser un commentaire