Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Pourquoi les complĂ©ments en multivitamines sont-ils finalement inutiles durant la grossesse ?

Pourquoi les compléments en multivitamines sont-ils finalement inutiles durant la grossesse ?

Avoir une alimentation Ă©quilibrĂ©e n’est pas sans avantages durant la grossesse. En effet, selon une Ă©tude publiĂ©e dans la revue britannique Drugs and Therapeutics Bulletin en ce mois de juillet, ces complĂ©ments nutritionnels qui doivent compenser d’Ă©ventuelles carences, seraient inutiles.

Dans les rayons des parapharmacies, afin de mieux prĂ©parer une grossesse, on retrouve de nombreux complĂ©ments alimentaires Ă  base de vitamines, oligo-Ă©lĂ©ments et de plantes. En effet, les carences en vitamines peuvent provoquer des retards de croissance in utero mais aussi des risques de prĂ©-Ă©clampsie et de faible poids du bĂ©bĂ© Ă  sa naissance. Et pourtant, cette Ă©tude, menĂ©e dans des pays dĂ©favorisĂ©s, et donc oĂč les femmes sont sous-alimentĂ©es en comparaison à nos pays industriels, certifie donc que les vitamines C, E, K, les vitamines B (B1, B2, B3, B6, B12), le magnĂ©sium, zinc ou encore sĂ©lĂ©nium n’auraient aucune efficacitĂ© durant la grossesse. Dans leur rapport, les experts insistent : « Pour la plupart des femmes qui envisagent de tomber enceinte ou qui sont enceintes, la supplĂ©mentation en multivitamines et en minĂ©raux n’est pas nĂ©cessaire. »Â Seuls deux Ă©lĂ©ments ne sont pas exclus : l’acide folique (la vitamine B9) ainsi que la vitamine D. Les chercheurs acceptent Ă©galement parfois, dans certaines conditions spĂ©cifiques, le fer et l’iode.

Toujours demander l’avis de son mĂ©decin

Mais attention ! La prise de mĂ©dicaments ou vitamines durant la grossesse doit ĂȘtre vue avec une sage-femme, un mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste ou un gynĂ©cologue, aucun mĂ©dicament ne doit ĂȘtre pris sans consultation au prĂ©alable et avis d’un professionnel de santĂ©. En ce qui concerne la prise d’acide folique, elle est recommandĂ©e par les autoritĂ©s de santĂ© trois mois avant la conception et pendant le premier trimestre de la grossesse au moins,  dans le but de prĂ©venir des anomalies de fermeture du tube neural Ă  l’origine de lourds handicaps. La vitamine D est toujours prescrite par la sage-femme ou le mĂ©decin en hiver, et pendant toute la durĂ©e de la grossesse pour les femmes qui vivent dans des rĂ©gions peu ensoleillĂ©es ou qui ont la peau sombre.

Quant au rĂ©sultat de cette Ă©tude, les avis divergent. InterrogĂ© il y a quelques semaines par Neuf Mois au sujet de la supplĂ©mentation pendant la grossesse, le Pr Franck Perrotin (maternitĂ© Olympe de Gouges Ă  Tours) allait plutĂŽt dans le sens de l’Ă©tude, donc supplĂ©mentation inutile Ă  l’exception de l’acide folique et de la vitamine D. D’autres avis arguent que cette supplĂ©mentation reste nĂ©cessaire surtout si l’alimentation de la femme enceinte n’est pas strictement bio. Quoi qu’il en soit, une supplĂ©mentation pendant la grossesse ne doit jamais se faire hors prescription mĂ©dicale.

À lire absolument