Travailler debout pendant la grossesse ralentit la croissance du bébé !

Une nouvelle étude révèle que travailler debout enceinte aurait des conséquences sur la taille et la croissance de nos bébés.Travailler jusqu’à un terme avancé de la grossesse ne pose généralement pas de problème. Reste qu’il ne s’agit pas de travailler dans n’importe quelles conditions.

Travailler debout influerait sur la croissance de la circonférence de la tête du nourisson 

Une équipe de scientifiques vient en effet de publier une étude dans la revue américaine Occupational & environmental medicine, qui montre un «taux plus faible de croissance de la circonférence de la tête d’environ 1 centimètre, soit une réduction de 3% par rapport à la taille moyenne» pour les enfants nés de femmes exposées à de longues périodes en station debout pendant la grossesse.

Le temps de travail aurait  des concéquences néfastes sur le developpement du foetus 

Il semble que le temps de travail soit également un facteur important.

Les bébés des femmes qui travaillaient entre 25 et 39 heures par semaine, voire plus de 40 heures, pesaient de 148 à 198 grammes de moins que ceux des mères qui exerçaient moins de 25 heures. Ces retards de croissance s’expliqueraient par une réduction de la pression sanguine dans l’utérus et le placenta, causée par la station debout et diminuant ainsi la disponibilité en oxygène et en nutriments pour le fœtus.

 


Un risque d’accouchement prématuré 

Au-delà de ce risque de léger retard de croissance, le travail en position debout risque surtout d’augmenter le risque d’accouchement prématuré, en particulier au cours du dernier trimestre. Reste donc un vaste chantier pour faire évoluer les conditions de travail pendant la grossesse et surtout créer un réel système de surveillance du travail des femmes enceintes.

 

À consulter :
L’étude de la revue Occupational & environnemental medicine :
Le PDF « Grossesse et travail » réalisé par le Régime Social des Indépendants :
Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire