Pré-éclampsie

Qu’est-ce que la prĂ©-Ă©clampsie  ?

La prĂ©-Ă©clampsie est une hypertension artĂ©rielle gravidique. Elle est plus frĂ©quente lors d’une premiĂšre grossesse, en particulier chez les femmes trĂšs jeunes, Ă  partir de la 21Ăšme semaine d’amĂ©norrhĂ©e.

La pré-éclampsie, à quoi est-elle associée ?

La prĂ©-Ă©clampsie est une maladie frĂ©quente chez les femmes enceintes. Elle est notamment associĂ©e Ă  une hypertension artĂ©rielle et Ă  l’apparition de protĂ©ines dans les urines. La plupart des patientes accouchent d’un bĂ©bĂ© en bonne santĂ© et se rĂ©tablissent rapidement. NĂ©anmoins, si ce syndrome n’est pas traitĂ©, il peut entraĂźner de nombreuses complications qui peuvent conduire au dĂ©cĂšs de la mĂšre et/ou de l’enfant. En fait, cette maladie peut survenir peu de temps avant l’accouchement et parfois mĂȘme aprĂšs (post-partum) et touche chaque annĂ©e 40 000 femmes en France. De plus, elle est responsable d’un tiers des naissances de grands prĂ©maturĂ©s en France.

En savoir plus sur la pré-éclampsie

La prĂ©-Ă©clampsie survient dans 70 Ă  75 % des cas lors d’une premiĂšre grossesse. Les facteurs de risque de prĂ©-Ă©clampsie peuvent ĂȘtre notamment liĂ©s à un antĂ©cĂ©dent de prĂ©-Ă©clampsie, une grossesse multiple, une premiĂšre grossesse, une hypertension chronique, une pathologie rĂ©nale connue ou encore un diabĂšte.

AprĂšs l’apparition des premiers symptĂŽmes, la prĂ©-Ă©clampsie peut Ă©voluer rapidement et nĂ©cessite alors une prise en charge rapide. Elle peut entraĂźner des complications graves dans 10 % des cas et met alors la vie de la mĂšre et de son fƓtus en danger. Les complications se traduisent par une éclampsie (crises convulsives), une hĂ©morragie cĂ©rĂ©brale, une insuffisance rĂ©nale chez la mĂšre, ou encore un dĂ©collement placentaire qui provoque une hĂ©morragie interne lĂ  oĂč il Ă©tait fixĂ©. Dans tous les cas, une prise en charge Ă  l’hĂŽpital est nĂ©cessaire.


Un peu de lecture sur la pré-éclampsie

L’échographie au secours de la prĂ©-Ă©clampsie

Sage-femme, gynécologue libéral, maternité : qui doit suivre ma grossesse ?


À lire absolument