« Bébé solidaire » : un appel aux dons pour tomber enceinte

Une jeune femme de 32 ans, Sarah, est atteinte d’une maladie l’empêchant d’avoir un enfant naturellement. Elle souhaite avoir recours à la procréation médicalement assistée à l’étranger mais l’opération coûte très cher. Elle lance alors une cagnotte en ligne pour financer ce projet de maternité. Jeudi 25 juin, elle avait déjà récolté 1530 euros comme nous l’apprend Le Figaro.

Obligée de se tourner vers des cliniques étrangères

Cette jeune Montpelliéraine souffre d’une endométriose, une maladie gynécologique. Elle n’a que quelques années devant elle pour avoir un enfant. Mais pour y parvenir, elle doit avoir recours à une fécondation in vitro.

Sa maladie a fragilisé son couple, ils se sont ainsi séparés en 2013. Problème, elle est célibataire depuis… Et la loi Française de bioéthique lui interdit la PMA. En effet, elle n’est autorisée que pour les couples hétérosexuels, mariés ou pacsés, depuis plus de deux ans.

Elle doit alors le faire auprès de centres hospitaliers étrangers mais le processus coûte cher et n’est pas remboursé.

Une opération d’au moins 5000 euros

Désemparée, Sarah pense faire appel aux internautes pour concevoir son « bébé solidaire ». Elle lance alors une cagnotte en ligne grâce à un site de crowdfunding, aussi nommé financement participatif.

Cette idée a suscité de nombreuses réactions, bonnes comme mauvaises. Mais Sarah regarde les choses en face : « Comme il est question d’argent et de bébé, je comprends que cela puisse choquer des gens » . Elle précise tout de même qu’elle a reçu des soutiens inattendus : « J’ai reçu des centaines de messages d’encouragement concernant ma maladie, mon projet, c’est extraordinaire ». 

Malade puis 2011

Les problèmes de santé de Sarah ont commencé en 2011, quand elle a décidé d’avoir un enfant avec son compagnon. Mais ce n’est qu’en 2012 que le diagnostic va véritablement être posé. Sa  Sa pathologie est assez courante : il s’agit d’un excès de tissu endométrial qui s’installe ailleurs que dans la cavité utérine, ce qui a pour conséquence l’apparition de règles très douloureuses, de kystes envahissants, une fatigue chronique, des vomissements et surtout, des problèmes de fertilité. Après une opération pour retirer les kystes, elle apprend qu’il ne lui reste que deux années pour être enceinte.

Déterminée à devenir maman, la jeune femme n’a pas baissé les bras et a lancé cette campagne de financement participatif.


Pour l’heure, elle ne dispose pas de la somme nécessaire pour financer son opération. Mais rien n’empêchera Sarah ! Aujourd’hui, déjà 2 226 euros de dons ont été collectés. La jeune femme songe aussi à demander un crédit à sa banque.

news bebe solidaire appel aux dons pour tomber enceinte

Source : https://www.indiegogo.com

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire