Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » AprĂšs l’accouchement, 43% des femmes reprennent la cigarette

AprĂšs l’accouchement, 43% des femmes reprennent la cigarette

Selon une Ă©tude anglaise parue dans le journal Addiction, 43% des femmes ayant arrĂȘtĂ© de fumer pendant la grossesse reprennent la cigarette dans les 6 mois qui suivent l’accouchement. Cette Ă©tude rĂ©vĂšle bien Ă  quel point il peut ĂȘtre difficile pour une future maman de se sevrer du tabac mĂȘme si certaines mĂ©thodes mĂ©dicales existent et sont trĂšs efficaces. Pour le bon dĂ©veloppement du fƓtus ainsi que pour la santĂ© de la maman, il est primordial de stopper la cigarette dĂšs que possible pendant mais aussi aprĂšs la grossesse.

Un pourcentage alarmant et une prévention nécessaire

Les chercheurs des universitĂ©s de Nottingham et de York (Royaume-Uni) qui ont rĂ©alisĂ© cette Ă©tude ont Ă©galement constatĂ© que 87% des femmes n’auraient jamais complĂštement arrĂȘtĂ© de fumer au moment de l’accouchement. Un pourcentage alarmant donc surtout lorsque l’on constate qu’au total 94% des femmes fumant avant la grossesse ne seraient toujours pas sevrĂ©es 6 mois aprĂšs la grossesse. En France, selon les rĂ©sultats de l’INPES en 2014, 17,8% des femmes enceintes fument toujours pendant leur dernier trimestre de grossesse. C’est le taux le plus Ă©levĂ© de toute l’Europe.

Comme le constate le Dr Mattew Jones, auteur principal de l’Ă©tude : « Notre rapport rĂ©vĂšle un fossĂ© entre le besoin de prĂ©vention chez les femmes enceintes, et ce que les services de santĂ© proposent Ă  l’heure actuelle ». Il est donc primordial d’aider et d’accompagner les futures mamans dans leur processus de sevrage contre le tabagisme car beaucoup d’entre elles n’arrivent pas le faire d’elles-mĂȘmes. De nombreux programmes sont Ă  leur disposition mais l’Ă©tude prouve Ă©galement que mĂȘme si ces femmes font appel Ă  ces fameux programmes en question, beaucoup ont quand mĂȘme du mal Ă  arrĂȘter.

Les risques encourus pendant et aprĂšs la grossesse

Le tabagisme pendant et aprĂšs la grossesse peut avoir des consĂ©quences irrĂ©parables sur la mĂšre et surtout sur le bĂ©bĂ©. Les femmes enceintes qui fument ont un risque de fausses couches ou d’anomalies fƓtales beaucoup plus Ă©levĂ© que les femmes enceintes qui ne fument pas. Les avortements spontanĂ©s, les grossesses extra-utĂ©rines ou, pire encore, la mort fƓtale sont Ă©galement possible, mĂȘme si le phĂ©nomĂšne est relativement rare.

À cause de tous les composĂ©s chimiques prĂ©sents dans la cigarette, le bĂ©bĂ© in utero est directement exposĂ©. Tous ces produits passent dans le sang de la mĂšre et donc dans celui du bĂ©bĂ© Ă  travers le cordon ombilical. La nicotine joue Ă©galement son rĂŽle. En ayant un impact direct sur les artĂšres ombilicales et placentaires, la circulation sanguine du bĂ©bĂ© s’avĂšre beaucoup moins efficace et empĂȘche la bonne circulation de l’oxygĂšne.

Des solutions de sevrage existent

Si vous ĂȘtes fumeuse et enceinte, il est tout Ă  fait possible d’arrĂȘter de fumer. MĂȘme s’il est difficile de se sevrer toute seule, les mĂ©decins recommandent fortement de stopper la cigarette dĂšs lors que la grossesse est connue. Tout arrĂȘt dĂ©finitif est donc bĂ©nĂ©fique pour vous mais aussi pour votre bĂ©bĂ©.

Si vous avez besoin de vous faire aider, des soutiens psychologiques sont Ă  votre portĂ©e notamment avec l’aide d’un psychologue. Pour celles plus rĂ©ticentes, l’acupuncture, l’hypnose ou encore l’homĂ©opathie peuvent ĂȘtre des solutions efficaces.

Pour celles qui ont vraiment du mal Ă  arrĂȘter, des prescriptions mĂ©dicamenteuses peuvent ĂȘtre donnĂ©es, et n’impacteront bien Ă©videmment pas la croissance de votre bĂ©bĂ©. ArrĂȘter de fumer pendant la grossesse reste donc vital mais le faire aprĂšs l’accouchement l’est aussi. Exposer un bĂ©bĂ© ou un enfant Ă  un tabagisme passif n’est en aucun cas recommandĂ©. Il est important de les prĂ©server autant que faire se peut de tous les composĂ©s chimiques prĂ©sents dans la cigarette.

Si vous souhaitez arrĂȘter de fumer, parlez-en Ă  votre sage-femme ou Ă  votre gynĂ©cologue qui vous orientera vers une consultation de sevrage tabagique spĂ©cialisĂ©e grossesse. Vous y trouverez tout le soutien nĂ©cessaire.

 

 

À lire absolument

Laisser un commentaire