Tabagisme et grossesse ? Une nouvelle solution pour arrêter de fumer

Qu’il est dur d’arrêter de fumer quand survient la grossesse ! Cependant, les scientifiques de l’université de Glasgow pensent avoir trouvé un remède plutôt … efficace. Selon cette étude, les femmes enceintes fumeuses seraient davantage motivées pour arrêter de fumer si elles percevaient en échange des chèques cadeaux.

C’est dans la revue The British Medical Journal que l’étude a été publiée. Elle a été réalisée sur 612 femmes, séparées en deux groupes. Le premier groupe devait être pris en charge au niveau médical pour arrêter de fumer. Chaque femme devait assister à des entretiens réguliers avec des professionnels, et suivre un traitement nicotinique qui leur était offert pour 10 semaines. Quant à l’autre groupe, les femmes devaient s’engager personnellement à commencer un suivi pour arrêter de fumer, en échange de chèques cadeaux à dépenser dans des magasins de jouets et vêtements pour enfants. La valeur totale des chèques était de 400£ (soit 500€).

Selon la revue britannique The British Medical, les chercheurs ont observé que les femmes percevant les chèques cadeaux au fur et à mesure de leur suivi médical étaient beaucoup plus nombreuses à arrêter de fumer que les autres. En effet, 69 femmes dans le groupe des chèques cadeaux (soit 23%) auraient cessé de fumer contre seulement 26 dans l’autre groupe (soit 9%).

Sachant que le tabac est l’une des causes les plus mortelles autant pour la mère que pour l’enfant durant la grossesse, il s’agit ici d’un résultat intéressant. Les femmes enceintes fumeuses sont en effet exposées à un plus grand risque de fausse couche, de problèmes respiratoires ou de malformations chez l’enfant ou encore la mort subite du nourrisson, conséquence du tabagisme passif.


Si le problème d’éthique se pose tout de même, la question du financement n’est pas mineure non plus…

Selon les chercheurs, les chèques cadeaux coûteraient moins chers que les soins portés aux bébés nés de mamans fumeuses. On peut toujours trouver de bonnes raisons pour mettre en place des moyens un peu discutables. Car si certaines femmes peuvent arrêter de fumer pour obtenir des bons d’achat, pourquoi n’y arrivent-elles pas avec pour seule motivation la santé de leur bébé ? Peut-on vraiment tout placer sous l’angle du secteur marchand ? Bon, pour l’instant, on se contente d’y réfléchir pour l’intérêt philosophique de la question car rien n’indique que l’étude sera suivie d’effets (et d’espèces sonnantes et trébuchantes) chez nous ! Et vous, sans rire, vous en pensez quoi ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire