Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

A la ménopause, il sera possible d’être enceinte

De plus en plus de femmes deviennent maman à un âge avancé. Et si vous trouviez l’homme, le vrai, le bon alors que vous approchez de la ménopause ? Et si vous souhaitez avoir un enfant ? Eh bien il semblerait que le problème de l’âge soit résolu. En effet, des chercheurs grecs ont réussi à inverser le processus de ménopause chez une femme de 40 ans. Cette étude a été relatée par le site britannique The New Scientist.

En règle générale, la ménopause est synonyme de fin de période de fertilité chez une femme. Mais il se pourrait bien que non… Le médecin Sfakianoudis et son équipe de scientifiques, issus de la Clinique de la fertilité d’Athènes affirment avoir réussi à redémarrer les cycles menstruels d’une femme ménopausée depuis cinq ans. Pour cette étude, la femme de 40 ans a reçu une injection de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) qui sert à stimuler la régénération des tissus plus particulièrement dans le milieu sportif, et six mois plus tard, elle aurait eu de nouveau ses menstruations ! Incroyable non ? De nouveaux ovules ont donc été libérés, et recueillis pour être fécondés.

De l’espoir pour les femmes qui souffrent de ménopause précoce

Le couple a alors souhaité procéder à une fécondation in vitro. En effet, après avoir recueilli les ovules, l’équipe de la clinique Genesis, en Grèce, les ont fécondé avec le sperme du mari de cette femme. Dans l’attente d’en avoir trois pour les implanter dans son utérus, les embryons ont été congelés.

Pour le médecin, le Pr Konstantinos Sfakianoudis, c’est une vraie réussite, et cela va redonner de l’espoir aux femmes qui souffrent de ménopause précoce. Selon lui, cela fonctionnera dans deux tiers des cas. Il a ainsi expliqué : « Nous avons constaté des modifications biochimiques, une restauration des règles, la production d’ovules et la fécondation. »


Et en France ?

En France, il est possible de congeler ses ovules ou son sperme que dans certains cas de figure. En effet, selon l’article L.2141-11 du Code de la santé publique modifié par la loi 2011-814 du 7 juillet 2011, les femmes qui peuvent faire congeler leurs gamètes en vue d’une procréation médicalement assistée sont celles qui ont subi un traitement (comme une chimiothérapie) qui peut provoquer l’infertilité. Et elles seules. Donc, selon cette loi, et sauf modification du texte, cette pratique innovante, qui permet aux femmes atteintes par la ménopause de devenir tout de même mamans, ne peut pas être mise en place dans notre pays. Mais les lois sont amenées à évoluer avec le temps, parfois…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire