Tout tenter avant la PMA : comment s’y prendre ?

Quand bébé tarde à se déclarer, on ne passe pas en PMA tout de suite ! Une batterie de tests est nécessaire (à commencer par savoir si vous ovulez bien ). Les résultats décideront de la suite des opérations : chirurgie en cas de kystes, de fibromes ou d’autres problèmes utérins ou fécondation in vitro.

Les techniques de dépistage

La partie se joue plutôt comme un jeu de l’oie, en avançant et reculant des pions au fil des dépistages et accidents de parcours. La technique ayant beaucoup évolué depuis une vingtaine d’années, le diagnostic de la cause de l’infertilité est aujourd’hui beaucoup plus facile, sinon toujours avéré.

Des tests d’ovulation (dont un bilan hormonal à J+3 des règles), une échographie endovaginale (souvent à J+3) pour évaluer la réserve ovarienne, mesurer l’endomètre et repérer un éventuel kyste.  Parfois, on peut vous prescrire une hystérosalpingographie (radiographie de l’utérus et des trompes de Fallope pour vérifier qu’elles sont bien perméables). Certains examens, telles l’hystéroscopie (passage d’une micro caméra dans la cavité utérine) ou la cœlioscopie permettent d’intervenir très rapidement (quasi en instantané en ce qui concerne la cœlioscopie) sur certaines pathologies.

Plus récente, la fertiloscopie (exploration à l’aide d’une minicaméra de l’ensemble des organes génitaux internes de la femme via le vagin) permet d’établir précisément les causes de l’infertilité et de passer, dans certains cas, directement de la case examen à la case FIV sans perdre de temps.


2 méthodes fiables pour savoir si vous ovulez

La température

On relève sa température tous les matins et on la note sur un diagramme. Lorsque l’ovulation se produit, une légère augmentation de quelques dixièmes de degré fait apparaître un palier. L’ovulation correspond au dernier point le plus bas du palier. cette méthode permet surtout de vérifier que la femme ovule bien.

Le test d’ovulation

Les tests d’ovulation vendus en pharmacie permettent de connaître, vingt-quatre à quarante-huit heures à l’avance, le moment de l’ovulation. au contact de l’urine, ils indiquent le pic de l’hormone lutéinisante qui lance le processus de libération de l’ovocyte. L’ovulation a lieu 37 à 40 heures après.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire