Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

A 62 ans, ce n’est pas un peu fou de mettre au monde son troisième enfant ?

Les grossesses tardives font régulièrement la une de l’actualité… A ce titre, il y a à peine un mois, on vous parlait d’une Italienne qui avait donné naissance à son premier enfant à 61 ans. Eh bien cette fois-ci, c’est au tour d’une Espagnole de faire parler d’elle, puisqu’à l’âge de 62 ans Lina Alvarez accouche de son troisième enfant ! Pourtant, avoir un petit bout aussi tard n’est pas sans risque et elle doit essuyer de multiples critiques.

La grossesse tardive représente-t-elle une cure de jouvence ?

Déjà maman de deux enfants Exiquio, 28 ans, atteint d’un handicap et Sam, 10 ans, Lina Alvarez n’en est pas à sa première grossesse tardive. Pour son deuxième, elle avait déjà eu recours à la procréation médicalement assistée à l’âge de 52 ans, et voilà qu’elle a décidé de réitérer l’expérience une troisième fois.

Pourtant, à son âge, cet acte n’est pas sans danger comme le confie au journal El Diaro, José Antonio Castilla, jadis président de la Société Espagnole de la Fertilité : « Elle prend un gros risque. La loi qui régule la procréation médicalement assistée est très claire. Le traitement ne doit être effectué qu’à la condition que ni la mère, ni l’enfant, ne puissent être en danger« . Pourtant, la grossesse tardive implique souvent une augmentation des risques de pré-éclampsie, de naissance prématurée voire d’hémorragie du post-partum. Malgré les mises en garde, elle se lance dans un long parcours pour une troisième maternité qui n’avait que 6 % de chance d’aboutir…

Un message d’espoir

Ravie d’avoir pu mettre au monde sa fille, elle explique que cette grossesse l’a rendue plus forte et plus jeune. Et, à travers la médiatisation de son accouchement, elle tient à faire passer un message d’espoir pour les femmes qui, comme elle, désirent avoir un bébé malgré leur âge. « Je suis la preuve que l’on peut avoir un enfant à un âge avancé, en étant en bonne santé et en prenant soin de soi », affirme-t-elle.


Aujourd’hui, le record de la maman la plus âgée du monde est détenu par Daljinder Kaur, une Indienne de 70 ans. Elle a donné naissance à son premier enfant en mai dernier.

Néanmoins, on est en droit de se poser la question : est-ce un acte mûrement réfléchi ou est-ce simplement l’accomplissement d’un désir personnel sans vision à long terme ? Légitime ou pas, d’ailleurs, ce souhait de maternité à un âge aussi avancé ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire