Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » A 62 ans, ce n’est pas un peu fou de mettre au monde son troisiĂšme enfant ?

A 62 ans, ce n’est pas un peu fou de mettre au monde son troisiĂšme enfant ?

Les grossesses tardives font rĂ©guliĂšrement la une de l’actualitĂ©… A ce titre, il y a Ă  peine un mois, on vous parlait d’une Italienne qui avait donnĂ© naissance Ă  son premier enfant Ă  61 ans. Eh bien cette fois-ci, c’est au tour d’une Espagnole de faire parler d’elle, puisqu’Ă  l’Ăąge de 62 ans Lina Alvarez accouche de son troisiĂšme enfant ! Pourtant, avoir un petit bout aussi tard n’est pas sans risque et elle doit essuyer de multiples critiques.

La grossesse tardive représente-t-elle une cure de jouvence ?

DĂ©jĂ  maman de deux enfants Exiquio, 28 ans, atteint d’un handicap et Sam, 10 ans, Lina Alvarez n’en est pas Ă  sa premiĂšre grossesse tardive. Pour son deuxiĂšme, elle avait dĂ©jĂ  eu recours Ă  la procrĂ©ation mĂ©dicalement assistĂ©e Ă  l’Ăąge de 52 ans, et voilĂ  qu’elle a dĂ©cidĂ© de rĂ©itĂ©rer l’expĂ©rience une troisiĂšme fois.

Pourtant, Ă  son Ăąge, cet acte n’est pas sans danger comme le confie au journal El Diaro, JosĂ© Antonio Castilla, jadis prĂ©sident de la SociĂ©tĂ© Espagnole de la FertilitĂ© : « Elle prend un gros risque. La loi qui rĂ©gule la procrĂ©ation mĂ©dicalement assistĂ©e est trĂšs claire. Le traitement ne doit ĂȘtre effectuĂ© qu’à la condition que ni la mĂšre, ni l’enfant, ne puissent ĂȘtre en danger« . Pourtant, la grossesse tardive implique souvent une augmentation des risques de prĂ©-Ă©clampsie, de naissance prĂ©maturĂ©e voire d’hĂ©morragie du post-partum. MalgrĂ© les mises en garde, elle se lance dans un long parcours pour une troisiĂšme maternitĂ© qui n’avait que 6 % de chance d’aboutir…

Un message d’espoir

Ravie d’avoir pu mettre au monde sa fille, elle explique que cette grossesse l’a rendue plus forte et plus jeune. Et, Ă  travers la mĂ©diatisation de son accouchement, elle tient Ă  faire passer un message d’espoir pour les femmes qui, comme elle, dĂ©sirent avoir un bĂ©bĂ© malgrĂ© leur Ăąge. « Je suis la preuve que l’on peut avoir un enfant Ă  un Ăąge avancĂ©, en Ă©tant en bonne santĂ© et en prenant soin de soi », affirme-t-elle.

Aujourd’hui, le record de la maman la plus ĂągĂ©e du monde est dĂ©tenu par Daljinder Kaur, une Indienne de 70 ans. Elle a donnĂ© naissance Ă  son premier enfant en mai dernier.

NĂ©anmoins, on est en droit de se poser la question : est-ce un acte mĂ»rement rĂ©flĂ©chi ou est-ce simplement l’accomplissement d’un dĂ©sir personnel sans vision Ă  long terme ? LĂ©gitime ou pas, d’ailleurs, ce souhait de maternitĂ© Ă  un Ăąge aussi avancĂ© ?

À lire absolument