Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » 226 grammes, c’est le poids que pesait Emelia Ă  la naissance, le plus petit bĂ©bĂ© au monde

226 grammes, c’est le poids que pesait Emelia Ă  la naissance, le plus petit bĂ©bĂ© au monde

©CEN

On parle de « Grand prĂ©maturé » avant la 32Ăšme semaine de grossesse, de « TrĂšs Grand PrĂ©maturé » avant la 28Ăšme semaine de grossesse, Emilia Grabarczyk, est, quant Ă  elle, venue au monde lors de la 26Ăšme semaine de grossesse
 Une toute petite puce surnommĂ©e « la petite combattante » par tous les mĂ©decins de l’hĂŽpital de Witten, en Allemagne, oĂč elle est nĂ©e.

Quand elle est venue au monde par cĂ©sarienne, son pied n’était pas plus grand qu’un ongle, et elle n’était pas plus lourde qu’un poivron. Elle ne pesait que 226 grammes. Et pourtant, neuf mois plus tard, Emilia Grabarczyk a dĂ©fiĂ© toutes les attentes et n’a cessĂ© de faire des progrĂšs, Ă  pas de gĂ©ant. Les mĂ©decins Ă©taient formels : cette petite puce ne survivrait pas. Selon les rapports locaux, il s’agit du plus lĂ©ger bĂ©bĂ© prĂ©maturĂ© au monde. Pour le Dr Bahman Gharavi, responsable de la clinique St Mary, en Allemagne, la survie d’Emilia est « miraculeuse ». InterviewĂ© par le site britannique Daily Mail, il a racontĂ© : « mĂȘme les bĂ©bĂ©s pesant 14 onces (soit quasiment 400 grammes, ndlr) survivent rarement ! » Avant d’ajouter : « cela fait plus de six mois que nous ignorons si elle va survivre. Mais au cours de ces derniĂšres semaines, nous avons pu constater qu’elle devient plus robuste. »  Pour l’ensemble des mĂ©decins de l’hĂŽpital, Emilia Grabarczyk est une vraie battante qui ne cesse de les Ă©tonner.

emilia-nee-tres-grand-premature-plus-petit-bebe-au-monde-pied

Des parents trĂšs fiers

Si le Dr. Sven Schiermeier, Ă  la tĂȘte du service obstĂ©trique, a dĂ©cidĂ©, avec l’accord de Lukas et Sabine Grabarczyk, parents de la petite Emilia, de pratiquer un accouchement par cĂ©sarienne, c’était pour Ă©viter le dĂ©cĂšs du bĂ©bĂ© dans le ventre de sa maman. En effet, il y avait un problĂšme d’insuffisance placentaire et ainsi le bĂ©bĂ© ne recevait pas la nutrition nĂ©cessaire pour survivre, et donc ne grossissait plus
 Or le placenta est un Ă©lĂ©ment vital pour bĂ©bĂ©. Le couple Allemand n’espĂ©rait qu’une seule chose : une chance de survie pour leur petite puce. Le mĂ©decin Bahman Gharavi a alors prĂ©venu les futurs parents que leur fille pourrait souffrir d’une hyperactivitĂ© accrue, ainsi que des difficultĂ©s d’apprentissage
 Mais fort heureusement, neuf mois plus tard, la petite Emilia ne prĂ©sente aucun signe d’une grave invaliditĂ©. Il faudra attendre sa scolarisation pour Ă©valuer les sĂ©quelles possibles mais heureusement il existe des miracles et le pire n’est jamais certains.

Au cours des premiers mois, Emilia a d’abord Ă©tĂ© nourrie par un petit tube, et les infirmiĂšres utilisaient un coton-tige imbibĂ© d’eau sucrĂ©e afin de calmer ses douleurs. Mais ce n’est pas tout ! Alors qu’elle ne pesait que 340 grammes, les chirurgiens ont pratiquĂ© sur elle une intervention abdominale. Et devinez quoi ? Elle s’en est sortie, comme un chef ! Une petite fille qui grandit Ă  vue d’Ɠil, Ă  l’heure actuelle, elle pĂšse 3,23 kilos, le poids normal d’un nourrisson Ă  sa naissance. Ses parents ne peuvent pas ĂȘtre plus fiers d’elle. Au Daily Mail, Sabine Grabarczyk a confiĂ© : « Il y a eu beaucoup de jours difficiles et de nombreuses larmes versĂ©es, mais il est clair qu’elle veut survivre. » On souhaite Ă  cette petite famille de connaĂźtre trĂšs bientĂŽt des jours heureux.



À lire absolument