Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

11 vaccins deviennent obligatoires en France : lesquels sont concernés et pourquoi ?

La nouvelle ministre de la santé, Agnès Buzyn, a annoncé, dans le cadre d’une conférence de presse mercredi dernier, que 11 vaccins allaient devenir obligatoires l’année prochaine. Les enfants de moins de 2 ans devront avoir leurs vaccinations à jour pour pouvoir rentrer en collectivité. A noter que cette obligation vaccinale devrait rentrer en vigueur en 2018. Toutefois le gouvernement veut avant tout que cette vaccination ait une portée pédagogique et bienveillante : elle étudie ainsi la possibilité d’une clause d’exemption pour certaines familles complètement réfractaires à ce procédé. A titre d’exemple, notre voisin l’Italie a déjà sauté le pas, face aux épidémies de rougeole qui ont frappé le pays : dès cette année les pouvoirs publics italiens ont en effet annoncé que la vaccination contre 12 pathogènes serait obligatoire pour l’entrée en maternelle des petits transalpins. Mais quels sont les 11 vaccins français qui vont devenir obligatoires et pourquoi une telle mesure a été prise ? Explications.

Pourquoi une augmentation du nombre de vaccins obligatoires ?

La vaccination est une des plus grandes découvertes des temps modernes. Grâce à elle, de nombreuses maladies ont reculé, voire, ont été éradiquées. La vaccination protège l’individu mais protège aussi la collectivité : plus il y a de personnes vaccinées et moins la maladie peut se propager. Depuis quelques années, une méfiance vis-à-vis des vaccins s’est installée. Les scandales sanitaires à répétition et le manque de recul vis-à-vis des nouveaux vaccins ont contribué à creuser le scepticisme de la population. De plus, le passage de certains vaccins du statut obligatoire a recommandé à contribuer à accélérer ce phénomène. Résultat : une baisse de la couverture vaccinale et une augmentation des épidémies comme celles de rougeole. Face à cette situation, le gouvernement a donc pris la décision de passer de 3 actuellement, à 11 vaccins obligatoires.

Le DTP polio : toujours obligatoire

Le vaccin Diphtérie Tétanos Poliomyélite reste obligatoire. Jusqu’à présent c’était d’ailleurs le seul. Si la poliomyélite est sur le point de disparaître totalement à l’horizon 2020 (elle est éradiquée en Europe depuis le début des années 2000), c’est parce que la couverture vaccinale à été optimale. Les deux autres maladies font encore des ravages et sont potentiellement mortelles ou gravement invalidantes, la vaccination reste donc la seule protection efficace contre ces graves infections. Actuellement le DTpolyo est associé à d’autres agents immunogènes comme la coqueluche ou haemophilus influenzae b (mais depuis peu, on peu le trouver seul). Le DT polyo est injecté des 2 mois puis à 4 mois et 11 mois. Des rappels sont prévus ensuite à 6 ans, 11-13 ans et ensuite à 25, 45 et 65 ans et plus.

Le vaccin ROR : pour éviter de nouvelles épidémies

Le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole était jusqu’à présent recommandé. Si ces trois maladies infantiles sont généralement bénignes, elles peuvent parfois être dangereuses. La rougeole peut être à l’origine de complications sévères et fait chaque année des victimes. Les épidémies de rougeole se multiplient à cause de la couverture vaccinale insuffisante. La rubéole peut être très problématique quand on en enceinte et il est donc très important d’être immunisée avant tout projet parental. Les oreillons quant à eux peuvent être dangereux pour la fertilité masculine s’ils sont contractés tardivement. La première injection de ROR est souvent planifiée à 12 mois avec un rappel à 16-18 mois.

Le vaccin contre l’hépatite B : pour éviter de nombreuses contaminations

L’hépatite B est une infection virale très contagieuse puisqu’on estime qu’un tiers de la population mondiale y a été exposée. Elle provoque une inflammation du foie qui peut parfois se compliquer en une grave infection chronique. Le vaccin contre l’hépatite B, s’il a été longtemps controversé, reste la meilleure des protections. Il faut 3 injections du vaccin pour que celui-ci soit efficace, elles ont lieue à 2 mois, 4 mois et 11 mois.

Le vaccin contre la coqueluche : pour protéger les plus faibles

La coqueluche est une maladie en forte recrudescence. Elle peut se contracter d’enfants à enfants mais souvent ce sont les adultes qui contaminent les enfants ou les nourrissons car la couverture vaccinale n’est plus suffisante. Le risque de complications grave est important chez les très jeunes enfants. Tout comme le DTP polio, le vaccin de la coqueluche doit pouvoir être fait des 2 mois avec ensuite des injections à 4 mois puis 11 mois, 6 ans , 11-13 ans et enfin à 25, 45 et 65 ans. Les rappels sont importants pour les futurs parents.


Infections à méningocoques et pneumocoques : un vaccin pour se protéger contre des complications graves

Les méningocoques représentent les causes majeures de méningites aiguës. Ce type d’infection est souvent très contagieuse, la protection vaccinale reste le rempart le plus sur contre ces maladies. Les pneumocoques sont des bactéries pouvant provoquer des pneumonies gravissimes. Encore une fois, tout comme les infections à méningocoques, les infections à pneumocoques peuvent être évitées grâce à la vaccination. La vaccination à méningocoques s’effectue 5 mois et 12 mois. Il faut 3 injections pour le vaccin à pneumocoques : 2, 4 et 11 mois.

Le vaccin contre l’haemophilus influenzae b : une bonne couverture vaccinale

Ce vaccin contre haemophilus influenzae b est utilisé depuis les années 90. En effet, l’infection à haemophilus influenzae b est très fréquente et grave chez le nourrisson, ainsi ce vaccin a été couplé au DTP polio pendant de nombreuses années. La bonne couverture vaccinale en France permet d’éviter des épidémies problématiques. Il faut donc continuer à vacciner régulièrement les enfants. Le vaccin s’effectue à 2 mois, 4 mois et 11 mois.

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire