Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Rougeole : attention au retour de l’épidĂ©mie !

Rougeole : attention au retour de l’épidĂ©mie !

Mise Ă  jour du 30 novembre 2018 : L’hiver pointe son nez et avec lui les infections virales vont s’en donner Ă  cƓur joie Ă  cause du confinement des enfants et personnes dans les lieux chauffĂ©s. Parmi les infections Ă  surveiller, il y a la rougeole. Hier, l’OMS a publiĂ© un communiquĂ© de presse indiquant que les cas de rougeole avait augmentĂ© partout dans le monde en 2017. Une information a prendre au sĂ©rieux, la France n’est donc pas la seule touchĂ©e, la vaccination est donc de plus en plus nĂ©cessaire. Au mois d’octobre, pas moins de 56 cas ont Ă©tĂ© recensĂ©s en Île-de-France !

Les cas de rougeole sont en augmentation partout dans le monde

Jeudi 29 novembre, l’OMS (Organisation Mondiale de la SantĂ©) Ă  dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ© de presse que les cas de rougeole avaient augmentĂ©s en 2017. Il y aurait ainsi une augmentation de prĂšs de 30% des cas par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. Les hausses enregistrĂ©es concernent l’AmĂ©rique, la MĂ©diterranĂ©e Orientale et l’Europe. L’OMS prĂ©cise Ă©galement que plusieurs pays ont connu des « flambĂ©es sĂ©vĂšres et prolongĂ©es de la maladie ». En cause ? La couverture vaccinale insuffisante : celle-ci doit ĂȘtre de 95% or elle ne plafonne (que pour la premiĂšre dose) qu’a 85% ce qui est insuffisant pour protĂ©ger les populations. Si depuis les annĂ©es 2000 prĂšs de 21 millions de personnes ont pu ĂȘtre sauvĂ©es grĂące Ă  la vaccination, la rougeole continue de sĂ©vir Ă  cause de manque de vaccination, on compte d’ailleurs prĂšs de 110 000 dĂ©cĂšs imputables Ă  la rougeole.

Le Dr Dre Soumya Swaminathan, Directrice GĂ©nĂ©rale adjointe chargĂ©e des programmes de l’OMS tire ainsi la sonnette d’alarme : «La rĂ©surgence de la rougeole est un grave motif de prĂ©occupation: des flambĂ©es prolongĂ©es sont observĂ©es dans toutes les RĂ©gions, en particulier dans des pays qui avaient Ă©liminĂ© cette maladie ou Ă©taient sur le point d’y parvenir». Le Dr Seth Berkley, Directeur ExĂ©cutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin explique que cette baisse de la vaccination est trĂšs inquiĂ©tante mais n’est pas surprenante, et qu’en Europe, elle est due au relĂąchement de la vigilance Ă  l’égard de la maladie et la diffusion de fausses informations sur le vaccin.

Qu’est ce que la rougeole ?

Il s’agit d’une maladie virale. C’est une maladie dite Ă©ruptive car elle provoque l’éruption de plaques rouges caractĂ©ristiques associĂ©es Ă  de la fatigue. Le virus de la rougeole est extrĂȘmement contagieux et peut se transmettre par voie aĂ©rienne (gouttelettes de salive
) ou contact direct avec une personne infectĂ©e. Mais si cette maladie est caractĂ©risĂ©e de « maladie de l’enfance » il ne faut pas se fier Ă  ce nom : derriĂšre cette gentille caractĂ©risation se cache un virus potentiellement trĂšs dangereux qui peut provoquer des complications graves neurologiques ou respiratoires. En France, alors que la maladie rĂ©gressait, le nombre de cas a commencĂ© Ă  augmenter en 2017, portant Ă  41 000 le nombre de personnes atteintes en 2018, ce qui a provoquĂ© 37 dĂ©cĂšs.

Que faire pour lutter contre la rougeole ?

Ici pas d’hĂ©sitation c’est la vaccination qui reste le seul moyen d’éviter la maladie. La vaccination des bĂ©bĂ©s est obligatoire depuis le premier janvier 2018 et doit se faire avant l’ñge de deux ans. D’aprĂšs le calendrier vaccinal, il faut deux doses pour que le vaccin soit efficace Ă  quasi 100% : une premiĂšre dose avant 12 mois et une deuxiĂšme dose entre 16 et 18 mois. Il faut donc ĂȘtre trĂšs vigilant sur la rĂ©gularitĂ© des vaccins. Si vous n’avez pas eu la rougeole il est trĂšs fortement conseillĂ© de se faire vacciner car les consĂ©quences de cette maladie Ă  l’ñge adulte peuvent ĂȘtre dramatiques. Attention cependant, si vous ĂȘtes enceinte vous ne pouvez pas vous faire vacciner, de mĂȘme la grossesse doit ĂȘtre Ă©vitĂ©e pendant le mois qui suit la vaccination.

À lire absolument