Neufmois.fr » Ma Grossesse » Cholestase gravidique : qu’est-ce que c’est ?

Cholestase gravidique : qu’est-ce que c’est ?

La cholestase gravidique est une maladie qui se manifeste chez la femme enceinte Ă  partir du troisiĂšme trimestre de grossesse, lorsque la bile ne peut plus aller du foie jusqu’au duodĂ©num (premier segment de l’intestin grĂȘle). La bile, liquide sĂ©crĂ©tĂ© par le foie et favorisant la digestion, s’accumule alors et certains de ses constituants refluent dans le sang. Ce reflux augmente la concentration sanguine en acides biliaires, un phĂ©nomĂšne qui cause des symptĂŽmes inconfortables pour la future maman, mais surtout dangereux pour le fƓtus.

Les symptĂŽmes de la cholestase gravidique

La prĂ©sence d’acides biliaires dans le sang provoque chez la femme enceinte de trĂšs fortes dĂ©mangeaisons aux paumes des mains et Ă  la plante des pieds. L’obstruction de la circulation de la bile peut Ă©galement provoquer une jaunisse dans 1 cas sur 5. Des selles pĂąles et des urines sombres sont aussi des symptĂŽmes de la cholestase gravidique, Ă  surveiller avec attention si l’on pense en ĂȘtre atteinte. N’hĂ©sitez surtout pas Ă  prendre rendez-vous avec votre mĂ©decin traitant.

Quels sont les risques pour la santĂ© du fƓtus ?

Les dĂ©mangeaisons sont le symptĂŽme le plus facilement dĂ©tectable et le plus dĂ©sagrĂ©able pour la future mĂšre souffrant de cholestase gravidique, mais le risque est le plus grand pour le bĂ©bĂ©. Les acides biliaires prĂ©sents dans le sang de la mĂšre sont trĂšs toxiques pour le fƓtus. Pour le prĂ©server, les mĂ©decins prĂ©conisent donc souvent de dĂ©clencher l’accouchement de maniĂšre prĂ©maturĂ©e. La cholestase gravidique provoque une naissance prĂ©maturĂ©e dans 20 Ă  40% des cas. Mais les effets de la maladie sur le bĂ©bĂ© peuvent ĂȘtre bien plus graves, car un risque de mort in utero est prĂ©sent aprĂšs 37 semaines de grossesse.

Comment traite-t-on la cholestase gravidique ?

Il est possible de rĂ©duire les risques de la cholestase par l’administration d’acide ursodĂ©soxycholique Ă  la mĂšre, dans le but de rĂ©duire la quantitĂ© d’acides biliaires dans le sang. Les dĂ©mangeaisons disparaissent le plus souvent aprĂšs l’accouchement. Mais les origines de la maladie Ă©tant encore inconnues, la prĂ©vention et le traitement dĂ©finitif de la cholestase gravidique sont actuellement impossibles. Seul le contrĂŽle rĂ©gulier de la santĂ© de la future mĂšre et son bĂ©bĂ© permettent de prĂ©voir au mieux la marche Ă  suivre en cas d’apparition de la cholestase. On pratique donc sur la maman des tests sanguins, pour Ă©valuer la concentration d’acide biliaire dans son sang. Un monitoring du rythme cardiaque de l’enfant Ă  naĂźtre est aussi nĂ©cessaire, ainsi que de son niveau de stress fƓtal. La seule solution efficace pour Ă©viter un maximum de risques pour le foetus est le dĂ©clenchement prĂ©maturĂ© de la naissance. Si la cholestase se manifeste dans 2 Ă  5 grossesse sur 1 000, 40 Ă  75% des femmes qui en ont Ă©tĂ© atteintes connaissent des rĂ©cidives.

 

À lire absolument

Laisser un commentaire