Troisième trimestre de grossesse : est-il possible d’avoir des relations sexuelles ?

troisième trimestre-relations sexuelles-neuf mois

Plus les mois de grossesse passent et plus certaines femmes se déplaisent physiquement. La peur de ne plus être désirable incite la future maman à refuser les câlins et mettre de côté ses désirs sexuels, voire même, à ne plus en avoir. Il n’est jamais facile de vaincre certaines impressions. Mais il peut être utile de savoir que beaucoup d’hommes désirent encore plus leur femme avec leurs courbes de grossesse. En effet, durant cette période, en plus de se sentir attirés physiquement par elle, ils ressentent un lien plus doux. Ainsi qu’une certaine complicité grâce à ce petit bout d’eux qui grandit en elle. Alors quelles sont les solutions pour prolonger les relations sexuelles jusqu’à l’arrivée de bébé ? Neuf Mois vous dit tout.

N’est-il pas préférable de s’abstenir de relations sexuelles en fin de grossesse ?

À ce stade de la grossesse, la sexualité est forcément moins évidente qu’au trimestre précédent. Et cela est en majorité dû à la taille du ventre qui ne facilite pas les choses. Mais ce n’est pas une raison pour s’installer dans l’abstinence et faire de ces 90 jours, des semaines d’attente complètement désexualisées. Les relations sexuelles doivent être considérées comme un cadeau que l’on se fait à soi-même, à son partenaire et à son couple.

Et si le désir n’est pas au rendez-vous en fin de grossesse ?

Bien souvent, le désir vient dès que l’acte sexuel commence. Mais il faut tenir compte lors de ces moments, d’éventuelles sensations de gêne à la pénétration qui sont des freins au désir. Si la future maman ressent une difficulté durant l’acte, c’est qu’il faut changer de position. De plus, bien souvent, la femme doit faire face à des douleurs au dos, une sciatique, un gonflement des jambes et un sentiment général de maladresse. Tous ces facteurs diminuent notablement le désir sexuel.

Est-il vrai que l’orgasme en fin de grossesse est douloureux ?

C’est l’une des particularités de la sexualité du dernier trimestre de grossesse. Certaines futures mamans peuvent ressentir une contraction interne violente et se crisper. Cela est majoritairement lié soit à une absence de lubrification, soit à une contraction réflexe face à un partenaire ressenti comme trop brusque. Il faut alors privilégier des pratiques sans pénétration.


Que faire si le futur papa ressent un blocage ?

Durant le troisième trimestre de grossesse, les choses se compliquent aussi du côté masculin. Le futur papa aura certainement encore plus peur qu’avant de faire mal à l’enfant pendant les relations sexuelles. Mais on ne le répétera jamais assez messieurs : vous ne pouvez pas toucher la tête du bébé, alors détendez-vous !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire