Neufmois.fr » La CommunautĂ© » ArrĂȘter la cigarette pendant ma grossesse, une Ă©tape difficile pour moi

ArrĂȘter la cigarette pendant ma grossesse, une Ă©tape difficile pour moi

Bonjour la communautĂ© Neuf Mois, je m’appelle Morgane et je tenais Ă  partager avec vous l’histoire de ma grossesse. Fumeuse depuis des annĂ©es, j’ai arrĂȘtĂ© la cigarette Ă  l’annonce de ma grossesse. Une Ă©tape difficile Ă  gĂ©rer, Ă  passer, pour que ma grossesse se dĂ©roule au mieux, que j’ai dĂ©cidĂ© de vous raconter.

DĂšs l’annonce de ma grossesse, j’ai arrĂȘtĂ© de fumer

J’ai commencĂ© Ă  fumer Ă  l’Ăąge de 15 ans. Avec l’entrĂ©e au lycĂ©e, cela a fait partie des nombreuses expĂ©riences de mon adolescence. J’ai donc commencĂ© Ă  fumer comme la plupart des jeunes de mon Ăąge. Une expĂ©rience qui a durĂ© jusqu’Ă  ma grossesse, puisque quand j’ai dĂ©couvert que j’Ă©tais enceinte, je fumais depuis 13 ans et je consommais encore entre 6 et 8 cigarettes par jour. Pour certains, cela ne correspond pas Ă  la dĂ©finition d’une grosse fumeuse, mais c’est quand mĂȘme beaucoup. Je m’Ă©tais toujours promis de ne pas fumer enceinte, connaissant les consĂ©quences nĂ©fastes que cela pouvait entraĂźner pour mon bĂ©bĂ©. De plus, cela faisait pas mal de temps que mon conjoint me demandait d’arrĂȘter la cigarette, car il ne supportait pas l’odeur du tabac sur moi, le soir en rentrant Ă  la maison. 
Le jour oĂč le test de grossesse s’est rĂ©vĂ©lĂ© positif, j’ai tout de suite arrĂȘtĂ© de fumer. Malheureusement, j’ai fait une fausse couche Ă  3 mois de grossesse. J’ai donc « repris la cigarette ». Je sais, c’est bĂȘte comme processus, surtout que ça m’a fait plus de mal que de bien. J’avais la tĂȘte qui tournait, des nausĂ©es… Bref, c’Ă©tait pas glorieux. Mais cela m’a permis de remonter la pente. D’extĂ©rioriser mon mal-ĂȘtre. Par la suite, j’ai tentĂ© de limiter ma consommation de cigarettes Ă  une ou deux par jour. Mais bon, les mauvaises habitudes reviennent vite, et je suis donc revenue Ă  une consommation d’une dizaine de cigarettes par jour.

Deux mois et demi aprĂšs ma fausse couche, j’Ă©tais Ă  nouveau enceinte

Presque trois mois aprĂšs, j’Ă©tais Ă  nouveau enceinte. Comme pour la premiĂšre fois, Ă  la lecture du test, j’ai dĂ©cidĂ© d’arrĂȘter de fumer. Mais ce n’est pas toujours facile en sociĂ©tĂ©. Un ou deux jours aprĂšs le rĂ©sultat, j’Ă©tais invitĂ©e Ă  une soirĂ©e avec des amis. J’avais pris la dĂ©cision de ne pas annoncer ma grossesse tout de suite, et d’attendre la fin du premier trimestre. Je ne voulais pas rĂ©itĂ©rer l’expĂ©rience de l’annonce de la fausse couche Ă  mon entourage, une dĂ©ception m’avait suffi. Je voulais ĂȘtre sĂ»re. J’ai donc tentĂ© de limiter les soupçons en fumant ce soir-lĂ . Je n’ai fumĂ© qu’une seule cigarette tout en culpabilisant. Je savais que fumer en Ă©tant enceinte Ă©tait mauvais pour mon bĂ©bĂ©. Prise de remords, j’ai jetĂ© ma cigarette avant mĂȘme de la terminer. Ma grossesse se passant bien, je n’ai par la suite pas fumĂ© pendant les 9 mois de cette derniĂšre. En plus, les nausĂ©es causĂ©es par l’odeur de la cigarette m’ont bien dĂ©goĂ»tĂ© du tabac.
Aujourd’hui, je n’ai pas repris la cigarette, pour le plus grand bonheur de mon conjoint qui n’a jamais fumĂ©, et pour le mien. Si l’odeur m’indispose toujours autant que durant la grossesse, j’avoue avoir parfois envie de fumer une petite cigarette quand je suis Ă©nervĂ©e, ou quand je n’ai pas le moral. J’ai l’impression que quelque part, on reste fumeur toute sa vie…

À lire absolument