Neufmois.fr » Ma Grossesse » Des pertes de sang enceinte ? Les explications d’un gynĂ©cologue obstĂ©tricien

Des pertes de sang enceinte ? Les explications d’un gynĂ©cologue obstĂ©tricien

Le Dr Marc-Alain Rozan, gynécologue-obstétricien et ancien président du Syndicat national des Gynécologues-Obstétriciens de France, nous explique comment réagir en cas de perte de sang pendant la grossesse.

 

Les saignements durant la grossesse sont-ils courants ?

En tout cas, ils ne sont pas rares : 25% des femmes saignent au premier trimestre. Mais il est nĂ©cessaire d’ĂȘtre vigilante et d’observer si ces saignements surviennent aprĂšs un rapport sexuel ou un examen mĂ©dical. Le col de l’utĂ©rus, plus fragile pendant ces neuf mois, peut saigner au moment des rapports, mais cela n’est en principe qu’une irritation passagĂšre. Si ces saignements surviennent de maniĂšre spontanĂ©e, ce n’est pas normal.

 

Selon les trimestres, que peuvent révéler ces saignements ?

Au premier trimestre, il peut s’agit d’un dĂ©collement du placenta ou d’une fausse couche. Aux deuxiĂšme et troisiĂšme trimestres, les saignements peuvent rĂ©vĂ©ler des pathologies plus graves : placenta prĂŠvia, hĂ©matome rĂ©troplacentaire, accouchement prĂ©maturĂ© etc. Face au risque de souffrance pour le fƓtus et d’hĂ©morragie pour la mĂšre, l’accouchement peut ĂȘtre pratiquĂ© en urgence. Enfin, les saignements peuvent ĂȘtre symptomatiques d’une grossesse extra-utĂ©rine. Bien souvent, une Ă©chographie et un examen sanguin permettent de rĂ©vĂ©ler l’origine de ces saignements.

 

A partir de quand faut-il s’inquiĂ©ter ?

Saigner durant la grossesse n’est pas normal. Qu’ils soient abondants, trĂšs rouges ou brunĂątres, les saignements peuvent recouvrir diverses formes, mais doivent toujours ĂȘtre pris au sĂ©rieux. Surtout s’ils sont par ailleurs associĂ©s Ă  des douleurs dans le ventre et/ou Ă  des contractions. En cas de doute, la future maman doit impĂ©rativement se rendre chez son mĂ©decin ou Ă  la maternitĂ©, si elle est proche du terme : mieux vaut consulter pour rien, que de courir le risque de passer Ă  cĂŽtĂ© d’une pathologie grave.

 

 

À lire absolument