Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » « Mother » : le court-mĂ©trage qui ose parler du burn-out maternel

« Mother » : le court-mĂ©trage qui ose parler du burn-out maternel

De nombreuses mamans sont touchĂ©es par le burn-out maternel, mais trĂšs peu osent en parler. À travers un court-mĂ©trage baptisĂ© « Mother », des Ă©tudiants du Sheridan College, Ă  Toronto (Canada) ont souhaitĂ© briser ce silence.

Ce court-mĂ©trage d’animation met donc en scĂšne une mĂšre cĂ©libataire de trois enfants, dont les tĂąches s’accumulent de plus en plus. SubmergĂ©e par tout ce travail qu’elle doit faire toute seule, elle fait un malaise. À ce moment-lĂ , ses deux autres enfants se rendent compte du problĂšme et volent Ă  son secours…

Le burn-out maternel, qu’est-ce-que c’est ?

Il ne s’agit pas d’un synonyme du baby-blues et encore moins celui de la dĂ©pression post-partum. Le burn-out maternel accumule la tristesse, la fatigue, l’anxiĂ©tĂ© et l’irritabilitĂ©. Il n’y a pas de moment propice pour le burn-out, il peut trĂšs bien surgir aprĂšs la naissance du premier enfant ou bien du quatriĂšme. Il s’agit d’un passage Ă  vide que de nombreuses mĂšres connaissent, mais qu’aucune n’admettra. Pourquoi ? Car il n’est pas Ă©vident d’assumer qu’on a voulu jeter son bĂ©bĂ© par terre car on n’en pouvait plus de ses pleurs interminables, ou faire ses bagages pour partir loin d’ici. Non, car toutes les femmes aspirent Ă  devenir une mĂšre parfaite et cette mĂšre parfaite ne craquerait pas.

Demander de l’aide

Et pourtant, appeler Ă  l’aide n’est pas une forme de faiblesse, loin de lĂ . Lorsque les tĂąches mĂ©nagĂšres s’accumulent, que le bĂ©bĂ© pleure, que des factures restent encore Ă  payer, mais qu’il faut aussi aller faire les courses, et qu’en plus de ça, vous n’avez dormi que deux heures durant la nuit, il est normal de vouloir craquer. Une maman n’est pas une sur-femme et l’Ă©puisement se fait ressentir. Alors, apprenez Ă  faire votre deuil de la mĂšre parfaite pour relayer certaines tĂąches aux habitants de cette maison. Vous avez deux enfants plus ĂągĂ©s ? Il faut donc qu’ils vous aident dans les tĂąches mĂ©nagĂšres et à faire Ă  manger. ChĂ©ri ne rentre pas trop tard du travail ? Il faut donc qu’il passe faire quelques courses. Par la suite, il s’occupera des enfants pendant que vous irez vous dĂ©tendre. Il n’y a aucune forme de faiblesse dedans, juste une famille qui s’entraide. Alors le burn-out maternel, on en parle ?

À lire absolument