Neufmois.fr » La CommunautĂ© » Mon enfant est nĂ© avec la trisomie 21, une nouvelle inattendue

Mon enfant est né avec la trisomie 21, une nouvelle inattendue

Hello ! Moi, c’est Rachel, et je suis l’heureuse maman de NathanaĂ«l, nĂ© par cĂ©sarienne en urgence. Ce petit coquin qui a voulu sortir avant la date prĂ©vue est atteint de la trisomie 21, une maladie congĂ©nitale qui touche 1 enfant sur 650. Et ici, je tenais Ă  vous faire partager mon histoire, ma vie, mon aventure de maman, mes bouleversements. Peut-ĂȘtre que certaines d’entre vous se reconnaĂźtront dans ce rĂ©cit, et puis peut-ĂȘtre que d’autres porteront un regard diffĂ©rent de celui qu’elles avaient au dĂ©part sur les enfants trisomiques. L’essentiel est de le partager.

Une famille unie et recomposée

Quand nous nous sommes rencontrĂ©s avec Alexandre, il Ă©tait dĂ©jĂ  papa d’une petite LĂ©ane qui a aujourd’hui 5 ans. Par la suite, notre amour s’est concrĂ©tisĂ© par la naissance de deux beaux enfants. Antonin et NathanaĂ«l.

Des grossesses différentes

Ma premiĂšre grossesse s’est dĂ©roulĂ©e parfaitement. J’ai su 7 jours avant de mettre au monde Antonin que l’accouchement se ferait par cĂ©sarienne programmĂ©e. Cela faisant suite Ă  une dĂ©cision collĂ©giale des mĂ©decins de la maternitĂ© pour plus de sĂ©curitĂ© . J’avais subi une ablation d’un fibrome en 2007 laissant une cicatrice sur mon utĂ©rus. L’accouchement s’est quant Ă  lui parfaitement dĂ©roulé mĂȘme si les suites de la cĂ©sarienne ont Ă©tĂ© douloureuses. Je n’ai pas pu me lever rapidement. Je souffrais et je suis allergique aux anti-inflammatoires, ce qui n’a pas facilitĂ© le traitement anti-douleur.

Nous souhaitions de tout notre cƓur avoir un deuxiùme enfant

Pour ma seconde grossesse, plusieurs complications sont survenues car j’Ă©tais trĂšs fatiguĂ©e et nausĂ©euse. Effectivement, durant les premiers mois, j’ai perdu du poids tellement les nausĂ©es Ă©taient fortes et m’empĂȘchaient de m’alimenter. Par la suite, elles ont persistĂ© mais plus doucement. J’ai alors enchaĂźnĂ© avec des brĂ»lures d’estomac et quelques malaises, puis des contractions de fatigue. J’ai eu le droit Ă  plusieurs arrĂȘts pour me reposer.

MalgrĂ© ces petits tracas, le bĂ©bĂ© se dĂ©veloppait normalement. J’ai rĂ©alisĂ© le dĂ©pistage prĂ©natal des marqueurs sĂ©riques et l’Ă©chographie Ă  12 SA. Le rĂ©sultat Ă©tait trĂšs satisfaisant puisque l’Ă©valuation du risque Ă©tait de 1/7941. Lors de la seconde Ă©chographie dite morphologique, la sage-femme a cependant remarquĂ© une petite tache au niveau du cƓur du bĂ©bĂ©. AprĂšs un avis collĂ©gial des mĂ©decins, cela s’est avĂ©rĂ© n’ĂȘtre, au final, rien du tout. La marque n’est pas apparue Ă  l’Ă©chographie suivante.

La derniĂšre Ă©chographie a Ă©té rĂ©alisĂ©e un peu plus tĂŽt que prĂ©vu, afin de vĂ©rifier parfaitement ce petit cƓur ainsi que la tache, voir si elle Ă©tait à nouveau visible. La sage-femme a notĂ© un petit dĂ©sĂ©quilibre entre les cavitĂ©s du cƓur de notre bĂ©bĂ©. Nous nous sommes alors orientĂ©s vers un cardio-pĂ©diatre afin de faire une analyse plus en profondeur. C’est Ă©galement au cours de cette seconde Ă©chographie que nous avons appris que nous attendions un deuxiĂšme petit garçon. J’ai donc bĂ©nĂ©ficiĂ© de deux rendez-vous Ă  une semaine d’intervalle afin que le trĂšs sympathique et trĂšs rassurant cardio-pĂ©diatre puisse Ă©tudier le petit cƓur de notre ange. La conclusion de ces examens a confirmĂ© l’existence de ce dĂ©sĂ©quilibre entre les cavitĂ©s et les vaisseaux du cƓur. Il n’y avait rien d’alarmant selon ce spĂ©cialiste. Un contrĂŽle devait ĂȘtre nĂ©cessaire Ă  ma sortie de la maternitĂ© par simple sĂ©curitĂ©.

Je savais depuis le dĂ©but de cette grossesse que je n’accoucherai pas par voie basse puisque cela n’avait pas Ă©tĂ© possible pour mon premier du fait de mon utĂ©rus cicatriciel. AprĂšs mon dernier rendez-vous de contrĂŽle avec mon obstĂ©tricienne,  nous avons programmĂ© la cĂ©sarienne. Cependant, notre petit ange en a dĂ©cidĂ© autrement, trop impatient de faire son entrĂ©e dans le monde. J’ai commencĂ© par perdre le bouchon muqueux dans la nuit et nous nous sommes donc rendus Ă  la maternité le lendemain matin. J’avais des contractions, pourtant le bon moment n’Ă©tait pas encore prĂ©vu d’aprĂšs les examens. NĂ©anmoins, les contractions ont doucement continuĂ© puis elles se sont intensifiĂ©es. Nous nous sommes de nouveau rendus Ă  la maternitĂ© en dĂ©but d’aprĂšs-midi et Ă  ce moment-lĂ , le travail avait bien commencĂ©. L’obstĂ©tricien de garde a donc pris la dĂ©cision d’avancer la cĂ©sarienne. Je n’Ă©tais pas angoissĂ©e sachant dĂ©jà ce qui se passerait. Le papa Ă©tait prĂ©sent et bien que la cĂ©sarienne fut pratiquĂ©e en urgence, tout s’est bien dĂ©roulĂ©. J’ai vĂ©cu cette naissance comme un vĂ©ritable accouchement et j’Ă©tais impatiente de rencontrer mon deuxiĂšme fils. En 45 minutes, notre merveille est nĂ©e.

Temoignage enfant trisomique nathanael

À lire absolument

Laisser un commentaire