Les 7 visites prénatales qui rythment votre grossesse

7 visites prénatales-grossesse-neuf mois

Au cours des 9 mois de grossesse qui vous attendent, vous vous rendrez à 7 visites prénatales. Elles sont obligatoires et remboursées intégralement par la Sécurité sociale. Tout au long de cette période, vous pourrez choisir de faire suivre votre grossesse soit par un gynécologue-obstétricien, soit par une sage-femme. Afin de vous familiariser avec ces visites prénatales, Neuf Mois a demandé à Olivia Bocchi-Vencenti, gynécologue-obstétricienne d’expliquer le déroulement et l’importance de ces 7 rendez-vous.

La 1ère visite prénatale

Dès que vous apprenez la bonne nouvelle, contactez aussitôt votre praticien de santé (sage-femme, gynécologue…). Pour mettre en place une première consultation prénatale. Cet entretien permet de confirmer que vous êtes bien enceinte. Ce rendez-vous médical est l’occasion pour le professionnel de santé de vous expliquer en détails les étapes de la conception jusqu’à l’accouchement. Il vous posera également des questions sur votre vie professionnelle et personnelle avant d’établir un bilan médical complet.

La visite prénatale du 3ème mois

Cette deuxième visite prénatale se déroule au terme du 3ème mois de grossesse, juste après votre première échographie. Celle-ci permet de dévoiler des éléments importants concernant la vitalité du fœtus.
Pour dépister un risque de trisomie 21, on mesurera l’épaisseur de la nuque du foetus. Cette mesure de la clarté nucale est une technique échographique qui ne permet qu’une estimation d’un risque éventuel de trisomie 21. Elle doit être pratiquée entre la 11ème et la 14ème semaine de grossesse. Elle sera suivie d’une prise de sang qui permet de doser trois hormones placentaires caractéristiques de la grossesse :

  • L’hormone chorionique gonadotrophique (HCG)
  • L’alpha-foeto-protéine (AFP)
  • L’oestriol non conjugué (E3).

Le risque que votre enfant développe une trisomie 21 est calculé par rapport à un taux moyen qui a été fixé à 1/250. Plus le dosage se situe en-dessous de cette moyenne, moins vous serez considérée comme une patiente « à risque ». Lorsque l’estimation du risque est élevée, une amniocentèse est alors proposée pour poser un diagnostic certain. Ces examens de dépistage de la trisomie 21 sont facultatifs. L’équipe médicale a l’obligation de vous les proposer mais vous n’êtes pas obligée de les faire réaliser.

Au cours de l’examen obstétrical, la sage-femme ou le gynécologue vous palpera le ventre afin de situer la tête du bébé et d’identifier la position dans laquelle il se tient. L’expert médical écoutera également les bruits de son cœur et mesurera la hauteur utérine. Celle-ci doit augmenter de 4 cm par mois.

 La visite de fin du 4ème mois

La 3ème visite prénatale a lieu au terme du 4ème mois de grossesse, entre la 16ème et la 17ème semaine. A ne pas confondre avec l’entretien prénatal, prévu à la même période (en supplément de la consultation médicale) avec une sage-femme, pour vous aider à mieux vivre la grossesse et préparer l’arrivée de bébé. De la même manière que pour les visites précédentes, vous allez faire un point sur votre grossesse. La sage-femme ou le gynécologue cherchera à savoir comment se déroule votre quotidien de femme enceinte. Si vous éprouvez de la fatigue, si vous êtes stressée par votre travail et/ou votre environnement familial. Un examen médical est à nouveau effectué. Votre prise de poids qui est surveillée depuis le début de votre grossesse va également être à nouveau vérifiée et analysée.

Certaines femmes grossissent de manière régulière alors que d’autres prennent peu de poids. Ceci en raison des nausées qui leur coupent l’appétit. Pour éviter des problèmes de diabète ou d’hypertension, dangereux pour la maman et le bébé, la prise de poids est surveillée précisément. Si autrefois, on l’établissait idéalement à 12 kg, désormais on considère l’IMC de la future maman avant la grossesse. Une femme enceinte très mince, quasiment maigre, pourra prendre 15 à 18 kg sans que le professionnel de santé ne hausse un sourcil. Alors qu’une future maman en fort surpoids voire en situation d’obésité devra limiter sa prise de poids à 6 ou 7 kilos. Voire moins. Un dépistage au premier trimestre du risque de pré-éclampsie est également possible par doppler des artères utérines ou par examen sanguin.

La visite prénatale du 6ème mois

La 4ème visite prénatale se déroule au début du sixième mois de grossesse, entre la 24ème et la 25ème semaine. Cette visite s’effectue juste après la deuxième échographie. Cet examen permet de bien visualiser l’anatomie du bébé. Le médecin aura ainsi un aperçu détaillé sur le bon fonctionnement de son cœur, sur la formation de ses membres et pourra vous renseigner sur le sexe de bébé si vous le désirez. Pendant l’examen, le médecin va prendre votre tension. Cette dernière ne doit jamais dépasser 14/8. Dans le cas inverse, il est recommandé de vous reposer davantage et de limiter le sel.


La 5ème visite, à 31 semaines de grossesse

La 5ème visite prénatale a lieu au début du 7ème mois, aux alentours de la 31ème semaine de grossesse. Cette dernière vous informe sur le dépistage obligatoire de l’antigène HBs qui permet de détecter une éventuelle infection par le virus de l’hépatite B. Si le test s’avère positif, votre enfant sera vacciné dès sa naissance pour le protéger d’une éventuelle contamination. Une fois de plus, la sage-femme ou votre gynécologue mesura la hauteur utérine pour s’assurer que le fœtus se développe normalement. Comme à chaque visite, votre tension sera relevée tout comme votre prise de poids.

Un 6ème rendez-vous, pour un suivi physique et psychologique

La 6ème visite prénatale s’effectue entre la 34ème et la 35ème semaine. La sage-femme ou le gynécologue vous interrogera sur vos états d’âme. Vous pourrez leur faire part de toutes vos craintes, en particulier celles concernant l’accouchement. En effet, plus vous approcherez de votre terme, plus vous vous sentirez certainement angoissée. Cet état est d’ailleurs tout à fait légitime. Le médecin et la sage-femme sont ainsi présents pour vous rassurer. Leur rôle n’est pas que médical. Ils peuvent aussi vous apporter un important soutien psychologique.
Lors de cette visite, l’examen clinique reste le même que pour les précédents rendez-vous : mesure de la hauteur utérine, prise de la tension, suivi de la prise de poids…

La dernière visite prénatale

La dernière visite prénatale a lieu 3 semaines après la précédente, autour de la 37ème semaine. Le médecin va inspecter la dilatation de votre col utérin et s’assurer de l’imminence de la naissance. Il examinera ensuite la position du bébé. Cette analyse permet d’obtenir d’importantes informations sur le déroulement de l’accouchement, en particulier s’il faut prévoir une césarienne. Cet ultime examen clinique permettra aussi de vérifier la hauteur utérine, de contrôler votre prise de poids ainsi que votre tension. On effectuera une prise de sang pour vérifier que votre taux de sucre et d’albumine ne soient pas la cause d’une éventuelle hypertension artérielle.

Enfin, une palpation de votre abdomen sera réalisée, toujours pour évaluer la position du bébé. La sage-femme ou le gynécologue ne vous parlera pas forcément de l’accouchement. En effet, des séances de préparation à l’accouchement en parallèle des visites prénatales sont prévues pour cela. Vous pouvez néanmoins poser toutes les questions qui vous passent par la tête afin d’être rassurée autant que possible et de vous sentir au mieux pour gérer l’accouchement.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire