La check-list des indispensables pour les vacances

Soyez-en convaincues, et vos proches aussi, être enceinte ne figure pas dans le grand livre des maladies référencées jusqu’à ce jour. Mais lorsque vient le temps des vacances, il est tout de même préférable de prendre certaines précautions. Avant de vous évadez à Pétaouchnock, vérifiez bien le contenu votre valise… Plutôt deux fois qu’une. Découvrez ci-dessous les indispensables de votre été.

 

 

Mon dossier médical sous le bras

Vous vous en êtes déjà probablement rendu compte : pendant la grossesse, vous faites l’objet d’un suivi médical poussé. Vous passez votre vie chez le gynécologue, la sage-femme, l’échographe, etc… Du coup à la maison, lorsque vous vous rendez aux toilettes, vous prenez machinalement un gobelet en plastique, comme si vous étiez au laboratoire d’analyses. No comment. Eh bien, en vacances, même si vous mettez le holà aux consultations, il est tout indiqué de vous trimballer avec l’historique de votre grossesse sous le bras. Sait-on jamais ? En cas de petits ou gros pépins, cela facilitera considérablement le travail des médecins qui vous prendront en charge. Partez donc avec votre carnet de santé, les résultats de vos analyses et de vos examens. N’oubliez pas non plus d’embarquer aussi vos ordonnances.

 

A chacune sa trousse de secours

Quelle que soit votre destination, préparez votre propre trousse de secours. Pour l’établir, discutez-en avec votre médecin. Il déterminera ce dont vous avez besoin et vous prescrira les médicaments et soins compatibles avec votre état de femme enceinte. Car, si vous aviez l’habitude de prendre certains produits pour soulager vos bobos avant d’attendre votre crevette, il se peut qu’ils fassent désormais partie de la longue liste des interdits. Restez vigilantes. Pour celles qui comptent s’envoler vers une contrée lointaine, vérifiez avant de prendre vos billets d’avion que les vaccins recommandés pour la destination ne sont pas contre-indiqués pour les femmes enceintes. De même que si vous vous rendez dans une région impaludée, ne plaisantez pas avec votre santé. De nombreux anti-paludéens ne peuvent être prescrits pendant la grossesse et le paludisme a de graves conséquences sur le fœtus. N’oubliez donc pas de prendre aussi avec vous moustiquaire, patchs à citronnelle et autres répulsifs adéquats.

 

Attention les secousses

Les longs trajets en voiture sont particulièrement déconseillés pour les femmes enceintes, et notamment lors du premier trimestre et bien évidemment du dernier. Il s’agit donc de faire des pauses toutes les deux à trois heures environ. De toute façon, si vous oubliez, à n’en pas douter, votre vessie devrait vous rappeler à l’ordre. Mais le plus gênant lors de ce type de voyage, ce sont également les secousses qui peuvent provoquer de légères contractions. Pour atténuer les chocs, placez un petit coussin sous votre ventre. Et pendant que vous y êtes, prenez-en un également que vous glisserez dans le creux des reins, histoire de ne pas vous choper un terrible mal de dos à l’arrivée.

 

Ça plane pour moi

Généralement, les compagnies aériennes n’acceptent pas les femmes enceintes de plus de 7 mois à bord des appareils. Demandez à votre médecin de vous faire un mot de non contre-indication avant votre départ. Ce serait dommage de rester sur le tarmac. Profitez-en aussi pour vous faire prescrire des bas de contention pour atténuer les risques de phlébite (qu’il est d’ailleurs conseillé de porter aussi en cas de longs trajets en voiture ou en train).

 


Mon pack de survie

Enceinte, il faut bien vous hydrater. Alors, ne partez pas sans votre bouteille d’eau. Et pour les petits creux (on ne sait jamais, si vous deviez attendre plus longtemps que prévu avant d’embarquer ou que vous restez coincée dans les embouteillages), pensez à emmenez des biscuits, des fruits secs ou encore des amandes.

 

Sea, safe and sun

Voilà des semaines, que dis-je, des mois que vous rêvez de ces vacances d’été. Pour que cela ne vire pas au cauchemar, protégez-vous du soleil. Le masque de grossesse rôde autour de vous et franchement, vous n’en voulez pas, croyez-moi. Alors, on mise sur une bonne crème solaire indice 50+, des lunettes noires et un bon chapeau. Complétez l’attirail avec un parasol. L’idée n’est pas de se camoufler mais bien de se protéger. Et n’oubliez votre maillot de bain. D’autant plus que la natation, à condition d’y aller doucement, reste un excellent moyen pour maintenir une activité physique pendant la grossesse.

 

Je reste connectée

Pendant les vacances, certains ont envie d’être totalement déconnectés et disent stop aux réseaux sociaux puis coupent également leur téléphone. Dans votre cas, abandonnez Facebook, Twitter et compagnie mais n’éteignez pas votre mobile. Au contraire, assurez-vous qu’il soit toujours bien rechargé et de l’avoir sur vous avant de partir en vadrouille !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire