Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Zika : du nouveau pour mieux contrer les effets dĂ©lĂ©tĂšres du virus

Zika : du nouveau pour mieux contrer les effets délétÚres du virus

Pas de trĂȘve estivale pour Zika ! Devant la propagation du virus, les recherches s’intensifient, avec leur lot de dĂ©couvertes plus ou moins rĂ©jouissantes. Neuf Mois fait le point sur ces derniĂšres avancĂ©es qui ne concernent plus seulement le cerveau des fƓtus mais aussi celui des adultes.

Une menace pour l’adulte

DĂ©jĂ  bien renseignĂ©s sur la transmission du virus Zika de la mĂšre au fƓtus, les scientifiques amĂ©ricains ont publiĂ©, le 18 aoĂ»t dernier, dans la revue Cell Stem Cell, leurs toutes derniĂšres recherches. A savoir que le virus impacterait Ă©galement le cerveau des adultes, provoquant des troubles de l’apprentissage et de la mĂ©morisation dont les effets Ă  long terme sont, selon les chercheurs, pour l’instant encore difficilement mesurables.

Certains d’entre eux ont notĂ© Ă©galement chez certains adultes atteints une apparition du syndrome de Guillain-BarrĂ© (ndlr, atteinte du systĂšme nerveux pĂ©riphĂ©rique avec affaiblissement gĂ©nĂ©ral voire une paralysie progressive) une fois le virus disparu. Cependant, le lien de corrĂ©lation entre ce syndrome et Zika reste Ă  confirmer par de nouvelles recherches.

Autre dĂ©couverte, les organes gĂ©nitaux fĂ©minins seraient particuliĂšrement accueillants pour le virus Zika, qui peut y profĂ©rer de façon plus optimale que dans d’autres zones corporelles pour coloniser ensuite l’organisme, et notamment le fƓtus chez les femmes enceintes. IL suffit ensuite Ă  Zika de remonter vers le col de l’utĂ©rus, par lequel il pourra ensuite infecter le placenta et le cordon ombilical qui lui donne accĂšs au fƓtus dont il altĂšrera le dĂ©veloppement cĂ©rĂ©bral. Et pour les femmes non enceintes, le risque d’une atteinte cĂ©rĂ©brale demeure.

DĂ©couverte moins rĂ©cente, la transmission sexuelle du virus, connue depuis quelques mois. En revanche, ce qui n’est pas encore Ă©tabli, c’est que la contamination par voie sexuelle engendre les mĂȘmes malformations congĂ©nitales que la contamination suite Ă  une piqĂ»re du moustique-tigre. MĂȘme si les chercheurs le supposent toutefois. A savoir, le virus Zika pourrait survivre six mois dans le sperme d’un homme contaminĂ©, selon un cas observĂ© en France, mais ce point nĂ©cessite lĂ  encore des Ă©tudes complĂ©mentaires pour confirmer cette hypothĂšse qui implique des relations sexuelles protĂ©gĂ©es.

Le point sur les régions les plus touchées

Le moustique aedes responsable de la transmission de la maladie est tout particuliĂšrement prĂ©sent dans les zones tropicales et sub-tropicales. On le retrouve donc dans les endroits touristiques tels que le BrĂ©sil, les Etats-Unis (et notamment la Floride, Etat amĂ©ricain  le plus touchĂ© avec 500 cas), les Antilles, la Guyane, mais Ă©galement l’Asie, avec la ThaĂŻlande, le Vietnam et  à Singapour oĂč une quarantaine de cas ont Ă©tĂ© dĂ©pistĂ©s rĂ©cemment.  En France mĂ©tropolitaine, on dĂ©nombre plusieurs centaines de cas de Zika depuis le dĂ©but de l’Ă©pidĂ©mie (460 en juin 2016), avec de nouveaux cas chaque mois, mais aucun par contamination autochtone.

Comment vous protéger ?

Que faire si vous voyagez en zone Ă  risque ? Actuellement, il n’existe pas de vaccin pour prĂ©venir l’infection par le virus Zika bien que les chercheurs planchent dessus, mais on peut se protĂ©ger efficacement Ă  partir de quelques rĂšgles de prĂ©caution. La plus Ă©vidente consiste Ă©videmment Ă  Ă©viter de se rendre dans les rĂ©gions oĂč l’Ă©pidĂ©mie est installĂ©e :  si vous devez vous y rendre malgrĂ© tout, Ă©valuez les risques au prĂ©alable avec votre mĂ©decin traitant. Et adoptez des rĂšgles de prĂ©caution pendant les deux premiers trimestres de la grossesse durant lesquels les risques de malformations fƓtales sont les plus importants : port de vĂȘtements couvrants (manches longues, pantalons) et utilisation de produits rĂ©pulsifs adaptĂ©s sur les vĂȘtements et sur les parties dĂ©couvertes du corps, ainsi que l’utilisation de moustiquaires imprĂ©gnĂ©es d’insecticide et des diffuseurs Ă©lectriques en intĂ©rieur. Quant aux produits rĂ©pulsifs, il faut aussi lire la notice car tous les produits ne sont pas adaptĂ©s aux femmes enceintes. L’autre rĂšgle de prĂ©caution consiste Ă  avoir des rapports sexuels protĂ©gĂ©s pendant la grossesse si votre compagnon est allĂ© ou si vous vivez avec lui dans une rĂ©gion infestĂ©e par Zika.

Autre prĂ©caution qui concerne pour l’instant uniquement les Etats-Unis : tous les dons de sang seront testĂ©s pour savoir s’ils sont contaminĂ©s par le virus. C’est une dĂ©cision annoncĂ©e le 26 aoĂ»t par l’Agence amĂ©ricaine du mĂ©dicament.

 

À lire absolument

Laisser un commentaire