La vidéo de l’opération in utero de ces jumeaux est vraiment impressionnante !

En 2014, Henry et Sebastian, qui sont de vrais jumeaux, ont dû subir une opération alors qu’ils étaient encore dans le ventre de leur mère, Sarah Maund. Cette jeune femme d’origine britannique était alors enceinte de 22 semaines quand les médecins ont découvert que les bébés étaient atteints du syndrome de transfuseur-transfusé, qui mettait leur vie en danger. Publiée il y seulement quelques jours sur le compte YouTube « Twins and Multiple Births Association (Tamba) », la vidéo de l’acte chirurgical fascine véritablement les internautes.

Le syndrome de transfuseur-transfusé, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de transfuseur-transfusé (STT), également appelé syndrome de transfusion fœto-fœtale, est une complication de grossesse grave qui concerne 10 à 15 %  des grossesses gémellaires monozygotes (jumeaux issus d’un même œuf et qui sont génétiquement identiques) et des grossesses multiples monochoriales (un seul placenta et une seule poche amniotique). Si ce n’est pas traité à temps, cela peut entraîner le décès de l’un des fœtus (seulement 10 % de survie en moyenne). Cette complication survient lorsque les échanges sanguins entre les deux bébés, qui partagent le même placenta, sont anormaux. L’un des fœtus reçoit alors beaucoup plus de sang que son jumeau, ce qui peut le conduire à l’arrêt cardiaque. Son « donneur », quant à lui, peut souffrir d’une anémie en raison de la perte de sang, d’une hypotrophie (retard de croissance) et d’une petite vessie. Voilà pourquoi il était important, pour la survie des jumeaux de Sarah et Dan Maund, que les chirurgiens opèrent in utero, dans le but de séparer leurs vaisseaux et ainsi rééquilibrer leur flux sanguin. La vidéo dévoile l’opération de ces deux petits bouts.

Une volonté de sensibiliser sur le syndrome de transfuseur-transfusé

Ces images impressionnantes nous permettent de découvrir comment se passe un acte chirurgical d’une telle ampleur. On peut aussi y distinguer les traits détaillés des visages des deux petits bouts, leurs ongles sur leurs petits orteils. Ce fut moment particulièrement intense pour les parents de ces jumeaux, effrayés à l’idée que l’opération échoue et terriblement inquiets de ne jamais connaître leurs bébés. Heureusement, l’opération, s’est parfaitement déroulée. Quelques semaines plus tard, Sarah Maund a souffert de contractions alors qu’elle était à sa 32ème semaine de grossesse. C’est donc par césarienne, qu’elle a mis au monde ses deux petits bonhommes, Henry et Sebastian, en septembre 2014. Après avoir passé quatre semaines en soins néonatals, la petite famille a pu rentrer à la maison. Aujourd’hui âgés de 2 ans et demi les jumeaux se portent à merveille. C’est pourquoi Sarah et Dan Maund ont décidé de partager la vidéo, afin de sensibiliser le plus de gens à ce syndrome qui peut être fatal s’il n’est pas pris à temps. Interrogée par l’édition britannique du Huffington Post, la maman, émue, a raconté : « Quand je regarde les photos de l’opération in utero et que je regarde les garçons maintenant, je suis impressionnée du chemin parcouru. »  Sarah et Dan Maund donnent à présent de leur temps afin d’aider à la recherche contre ce syndrome de transfuseur-transfusé dans le seul et unique but d’améliorer les chances de survie des bébés atteints de cette maladie.

sarah-dan-maund-jumeaux-atteints-syndrome-transfuseur-transfuse-jumeaux


Propos validés par la pédiatre Cyrielle Estevez. 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire