Une opération in utero réussie sur deux jumelles

Hiranthi Wijesinha est enceinte de jumelles, Polly et Lucy, quand des examens montrent que ses deux filles ne se développent plus… Cette Australienne de 42 ans doit alors « choisir » d’enlever un des deux fœtus afin de laisser à l’autre une chance de survie.

Mais grâce aux progrès de la médecine, cette habitante de Melbourne a désormais la possibilité de sauver ses enfants : avec une chirurgie in utero. Cette chirurgie permet en effet d’opérer sur le fœtus dans le ventre de sa mère.

Quel est le problème d’Hiranthi ?

Au cours des grossesses gémellaires, il existe un risque que le syndrome transfuseur-transfusé se développe. Qu’est-ce que c’est ? Ce symptôme survient quand les échanges sanguins sont anormaux entre les deux fœtus qui partagent le placenta. Alors qu’un bébé grossit, le second est bloqué et fabrique peu ou pas de liquide amniotique. Cette situation, si elle n’est pas prise en charge, peut entraîner la mort des deux bébés.

Comment se passe l’opération ?

Une équipe médicale, regroupant des spécialistes de trois hôpitaux de Melbourne, a décidé de tenter une opération. Cette chirurgie, effectuée in utero, permet d’obtenir un taux de survie des fœtus de 80% contre 20% en l’absence d’intervention.


Guidés par une caméra télescopique, les membres de l’équipe médicale partagent le placenta, ce qui permet alors d’équilibrer l’approvisionnement en sang des deux bébés. Et pour Hiranthi Wijesinha , l’opération a été un succès mais la maman n’ira pas au terme de sa grossesse et accouchera avec deux mois d’avance à cause d’un risque de pré-éclampsie existant.

Polly pesait à sa naissance 1,451 kg et Lucy seulement 568 g. Mais heureusement les deux fillettes ont survécu. Aujourd’hui Polly est sur la bonne route pour pouvoir rentrer à la maison et même si Lucy est encore faible, elle reprend du poil de la bête et se bat pour sa vie, pour sa sœur et sa maman…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire