Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Vers la commercialisation d’un gel contraceptif masculin en 2018 ?

Des scientifiques Américains ont publié récemment dans la revue Basic and Clinical Andrology l’évolution de leurs recherches quant à un éventuel contraceptif masculin. En effet, ce dernier serait commercialisé dès 2018, si tous les tests qui suivent se déroulent correctement. Jusqu’ici, les essais ont été effectués sur des babouins ainsi que sur des lapins mais les tests en cours restent très prometteurs. Dans le courant de l’année, les recherches devraient réaliser des tests sur l’homme, pour confirmer encore mieux les espérances scientifiques déjà établies.

Un gel contraceptif encore à l’essai

Sous forme de gel, le contraceptif masculin développé par la fondation américaine Parsemus pourrait bien révolutionner le futur de nos habitudes et ainsi bouleverser les codes de la contraception, surtout féminine. Sans hormone, indolore et directement injectable dans le pénis, ce nouveau contraceptif est actuellement menée sur des lapins et les résultats paraissent probants.  En effet, 15 mâles lapins ont été testés avec deux taux de concentration du produit contraceptif différents. Au total, 12 ont présenté une azoospermie, c’est-à-dire qu’ils n’avaient plus de spermatozoïdes dans le sperme et ce dès le mois après l’injection. La stérilisation s’est effectuée sur 12 mois et à la fin 3 lapins sont morts.

Une méthode efficace et prometteuse

Qualifié de « vasectomie éphémère », ce contraceptif appelé Vasalgel pourrait bloquer le passage des spermatozoïdes lors d’un rapport sexuel. Réversible, il permettrait donc de ne pas bloquer éternellement la production de spermatozoïdes chez l’homme au cas où une volonté de conception verrait le jour lors de l’arrêt du traitement. L’injection s’effectue dans le canal déférent qui relie le testicule au canal éjaculateur. Le principe reste donc très simple : le gel perturbe de façon anormale la membrane des spermatozoïdes, ce qui les rend incapables de bouger. C’est ainsi que la fécondation peut être évitée.

Un résultat pour le moment prometteur que Donald Waller, chercheur à l’université de l’Illinois (États-Unis) et dirigeant des travaux, tient à souligner : « Les résultats de notre étude étaient encore meilleurs que prévus. Vasalgel produit un effet contraceptif très rapide qui a duré tout au long de l’étude en raison de ses excellentes propriétés d’hydrogel ».


L’essai clinique sur l’homme est attendu dans le courant de l’année afin d’espérer une commercialisation pour 2018. La fondation Parsemus compte mettre sur le marché ce gel contraceptif à bas prix, ce qui le rendrait même moins cher que la plupart des contraceptifs qui existent déjà et qui sont essentiellement féminins…

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire