Neufmois.fr » Conception » FertilitĂ© » La pilule au masculin : avancĂ©e scientifique ou dĂ©bat stĂ©rile ?

La pilule au masculin : avancée scientifique ou débat stérile ?

AnnoncĂ©e Ă  de nombreuses reprises ces derniĂšres annĂ©es, la pilule pour homme revient sur le devant de la scĂšne suite Ă  la publication d’une nouvelle Ă©tude amĂ©ricaine. Mais sa commercialisation changera-t-elle vraiment la destinĂ©e des femmes ?

 

La pilule contraceptive au masculin, ce n’est pas nouveau !

Depuis que des chercheurs français ont lancĂ© les premiers des recherches sur cette piste, diffĂ©rents laboratoires ont fait Ă©tat d’études allant dans le sens d’une pilule contraceptive possible au masculin. RĂ©cemment, ce sont des chercheurs amĂ©ricains qui ont publiĂ© les rĂ©sultats de leurs travaux sur les moyens possibles pour inhiber une protĂ©ine jouant un rĂŽle majeur dans la fabrication des spermatozoĂŻdes.

Les Ă©tudes menĂ©es sur des souris mĂąles ont dĂ©montrĂ© la possibilitĂ© de bloquer la spermatogĂ©nĂšse par l’injection d’une molĂ©cule et d’obtenir ainsi une contraception efficace et rĂ©versible. Et sans consĂ©quence sur la libido des souris mĂąles. Car jusqu’ici, les essais menĂ©s par voie hormonale consistaient en fait en une forme de castration chimique. Pas vraiment le but recherchĂ©, mĂȘme si l’efficacitĂ© est pour le coup assurĂ©e ! En ce qui concerne cette dĂ©couverte amĂ©ricaine d’une molĂ©cule inhibant la fabrication de spermatozoĂŻdes, tout semble aller dans le bon sens, sauf qu’il faudrait, en l’état des connaissances, sans doute compter sur un dĂ©lai de trois mois avant que le dispositif agisse. Et qu’il n’existe pas pour l’instant de moyens de prendre par voie orale ce contraceptif. Sans nul doute que les chercheurs vont s’atteler Ă  clarifier ces deux points, en dĂ©marrant des essais cliniques chez l’homme.

Reste Ă  savoir si nos compagnons sont prĂȘts Ă  devenir acteurs de la contraception avec un dispositif qui joue tout de mĂȘme sur le fer de lance de leur virilitĂ©…
Selon les Ă©tudes menĂ©es, ces messieurs ne seraient pas contre. Reste tout de mĂȘme que lorsqu’on oublie sa pilule et qu’on se dĂ©couvre enceinte, on ne peut s’en prendre qu’à soi. Mais si c’est son homme qui oublie la pilule magique ? Ce n’est pas lui qui portera le bĂ©bĂ© ou subira une IVG. Bonjour l’ambiance Ă  la maison !

 

Finalement, n’est-il pas mieux que ce soit les femmes qui s’assurent de leurs moyens contraceptifs ? Si la pilule pour homme existait dĂ©jĂ , feriez-vous confiance Ă  votre homme ? Venez en dĂ©battre sur le forum !

À lire absolument