Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Une hĂŽtesse de l’air raconte l’accouchement d’une de ses passagĂšres sur Facebook !

Une hĂŽtesse de l’air raconte l’accouchement d’une de ses passagĂšres sur Facebook !

Les mĂ©thodes d’accouchements ont Ă©voluĂ© au fil du temps et il est dĂ©sormais possible de donner naissance Ă  son enfant dans l’eau, chez soi ou encore sous hypnose. Une jeune femme Russe a, malgrĂ© elle, eu un accouchement encore plus original puisqu’elle a enfantĂ© dans les airs ! L’hĂŽtesse de l’air qui l’a assistĂ© explique ce moment unique sur Facebook.

Un vol inoubliable pour cet Ă©quipage russe, qui a gĂ©rĂ© l’accouchement Ă  la perfection

Ural Airlines, compagnie aĂ©rienne Russe, a connu un Ă©vĂ©nement pour le moins inhabituel Ă  bord d’un de ses avions. Svetlana, jeune femme Russe alors enceinte de sept mois a donnĂ© naissance Ă  son fils lors d’un vol reliant Och (Kirghizistan) Ă  Iekaterinbourg (Russie). La compagnie a tenu Ă  faire part du dĂ©roulĂ© des Ă©vĂ©nements sur Facebook. Enceinte, il est tout Ă  fait possible de prendre l’avion mais il est prĂ©fĂ©rable d’avoir une autorisation de son gynĂ©cologue pour ne prendre aucun risque. La future maman Ă©tait en rĂšgle et a donc Ă©tĂ© trĂšs surprise par l’arrivĂ©e de son enfant. Aucun signe ne semblant annoncer une naissance prĂ©maturĂ©e avant le dĂ©collage, elle a prĂ©fĂ©rĂ© ranger son dossier mĂ©dical dans son bagage en soute. Lorsque l’accouchement s’est dĂ©clenchĂ© Ă  seulement 7000 mĂštres d’altitude, Svetlana a eu la chance d’ĂȘtre assistĂ© par Tatiana Iourieva, une hĂŽtesse de l’air au passĂ© de mĂ©decin. Cette derniĂšre a d’ailleurs racontĂ© cet incroyable Ă©vĂ©nement au magazine russe Ria : « Je suis allĂ©e la voir et il s’est avĂ©rĂ© que Svetlana avait perdu les eaux. Nous avons compris qu’elle Ă©tait en train d’accoucher. Alors qu’elle n’avait mĂȘme pas senti de contractions, rien. […] Étant la plus expĂ©rimentĂ©e, je me suis portĂ©e volontaire pour l’accouchement. ».

Un petit garçon prématuré au prénom pour le moins unique

Sans dossier mĂ©dical, l’hĂŽtesse de l’air a donc dĂ©couvert au fur et Ă  mesure les informations : « Nous n’avions pas le temps, tout Ă©tait fait Ă  la va-vite. Mais notre Ă©quipe Ă©tait soudĂ©e. Nous avons tout fait correctement. J’ai appris qu’elle Ă©tait enceinte de 7 mois et que l’accouchement Ă©tait prĂ©maturĂ© seulement en voyant le nouveau-nĂ© : il Ă©tait tout petit, il pesait 2,5 kg. Je l’ai compris en un coup d’Ɠil et la mĂšre a confirmĂ© qu’elle n’en Ă©tait qu’à 29 semaines de grossesse ». Un accouchement risquĂ© donc, mais qui s’est par chance trĂšs bien passĂ©. Le petit garçon est venu au monde en moins de 10 minutes et a tout de suite Ă©tĂ© trĂšs actif. Pendant ce temps, l’Ă©quipage a fait demi-tour et a contactĂ© l’hĂŽpital le plus proche afin de ne mettre aucunement la vie du bĂ©bĂ© et de la maman en danger. En souvenir de cet accouchement hors du commun et en hommage Ă  la compagnie aĂ©rienne, la famille a dĂ©cidĂ© de prĂ©nommer le petit garçon Ouralbek. Un prĂ©nom pour le moins unique, qui lui vaudra peut-ĂȘtre de voyager gratuitement Ă  vie ?

 

На Đ±ĐŸŃ€Ń‚Ńƒ ŃĐ°ĐŒĐŸĐ»Đ”Ń‚Đ° Â«ĐŁŃ€Đ°Đ»ŃŒŃĐșох Đ°ĐČĐžĐ°Đ»ĐžĐœĐžĐč» ŃĐ”ĐłĐŸĐŽĐœŃ Ń€ĐŸĐŽĐžĐ»ŃŃ ĐŒĐ°Đ»ŃŒŃ‡ĐžĐș ? ĐŸĐŸĐ»ŃŽĐ±ŃƒĐčŃ‚Đ”ŃŃŒ ĐœĐ° ĐșĐŸĐŒĐ°ĐœĐŽŃƒ ĐœĐ°ŃˆĐžŃ… Đ±ĐŸŃ€Ń‚ĐżŃ€ĐŸĐČĐŸĐŽĐœĐžĐșĐŸĐČ, ĐșĐŸŃ‚ĐŸŃ€Ń‹Đ”…

Pubblicato da Ural Airlines su Sabato 7 luglio 2018

À lire absolument