Un nouveau carnet de santé sortira en avril, qu’est-ce qui change ?

Dès le 1er avril 2018, un nouveau carnet de santé sera délivré dans les maternités et chez le pédiatre. Le ministère des Solidarités et de la Santé a publié le lundi 5 mars un nouveau modèle de carnet de santé et des nouveaux certificats de santé de l’enfant. Pour suivre au mieux la santé de votre enfant, le carnet de santé se met à jour et souhaite vous accompagner d’une meilleure façon, vous et votre médecin en prenant en compte les avancées scientifiques.

Quels changements dans ce nouveau carnet de santé ?

La liste des vaccins obligatoires mis à jour

Ce nouveau carnet de santé intègre tout d’abord la nouvelle liste des onze vaccins désormais obligatoires pour les nourrissons nés à partir du 1er janvier 2018 (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenzae de type b, hépatite B, pneumocoque, méningocoque C, rougeole, oreillons et rubéole). Les enfants devront recevoir maintenant une dizaine d’injections avant leur deuxième anniversaire.

De nouvelles courbes de croissance

Le nouveau carnet de santé dévoile de nouvelles courbes de croissance de référence, adapté aux enfants d’aujourd’hui. Ces nouvelles courbes ont été établies par l’Inserm, à partir de la surveillance de 261 000 enfants, avec la collaboration de médecins généralistes et de pédiatres répartis sur tout le territoire métropolitain. Dans la dernière version, la courbe de croissance des garçons et filles jusqu’à trois ans était similaire. Désormais, les courbes sont différentes en fonction du sexe de l’enfant, ce qui offre un suivi plus personnalisé. 

Pas de télé avant 3 ans et prévention contre la lumière bleue

En plus du suivi de la croissance et du développement de votre enfant, le carnet de santé 2018 souhaite aussi apporter des conseils de prévention actualisés et enrichis, comme l’éviction de la télévision avant l’âge de 3 ans. Et quel que soit son âge, le ministère de la Santé recommandé également dans ce nouveau carnet de ne pas donner « de tablette ou de smartphone pour calmer votre enfant, ni pendant ses repas, ni avant son sommeil », ni de lui faire « utiliser de casque audio ou d’écouteurs pour le calmer ou l’endormir ». 


Prévenir la mort subite du nourrisson et éviter le syndrome du bébé secoué

Le nouveau carnet de santé 2018 donne de nombreux conseils aux parents pour la santé de bébé. Il préconise tout d’abord de « placer le lit de votre bébé dans votre chambre pour les 6 premiers mois au minimum » ainsi que de régler la température de la chambre entre 18°C e 20°C et de coucher son bébé sur le dos dans son lit pour réduire les risques de mort subite du nourrisson. Le carnet de santé sensibilise aussi au syndrome du bébé secoué « Si vous êtes déconcerté(e), si vous ne supportez plus ses pleurs, ne criez pas et, surtout, ne le secouez pas. Secouer un bébé peut le laisser handicapé à vie » peut-on lire. Le carnet indique également comment agir en cas d’exaspération « couchez votre bébé dans son lit (sur le dos), quittez la pièce et demandez l’aide d’un proche (famille, ami, voisin…) ou d’un professionnel ».

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire