Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Calendrier vaccinal 2018 : tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux vaccins obligatoires

Calendrier vaccinal 2018 : tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux vaccins obligatoires

La vaccination reprĂ©sente un des progrĂšs majeurs en matiĂšre de santĂ© depuis ces derniĂšres dĂ©cennies. Elle a permis d’éradiquer certaines maladies et d’augmenter notablement l’espĂ©rance de vie. Pourtant, depuis quelques annĂ©es, la vaccination n’est plus une prĂ©occupation majeure et la population semble s’en dĂ©sintĂ©resser. ProblĂšme ? La couverture vaccinale de la population diminue, consĂ©quence : le retour d’épidĂ©mies de maladies qui Ă©taient en voie de disparition. Face Ă  ce problĂšme majeur l’Italie a dĂ©jĂ  pris les devants en imposant la vaccination obligatoire pour les Ă©coliers. En France, la nouvelle ministre de la SantĂ© a rendu obligatoire Ă  partir de 2018 11 vaccins afin de protĂ©ger au mieux la population. Coup d’Ɠil sur ces 11 vaccins (et un peu plus) pour comprendre leur importance.

La vaccination, une avancée médicale majeure

Le principe de la vaccination est apparue Ă  la fin du XVIIIĂšme siĂšcle et a connu un formidable essor Ă  la fin du siĂšcle dernier. Les maladies qui dĂ©cimaient autrefois les populations sont aujourd’hui en voie d’éradication. La vaccination consiste Ă  injecter une partie non pathogĂšne d’un agent infectieux, pour Ă©duquer le systĂšme immunitaire du patient. Cette opĂ©ration confĂšre une protection durable vis-Ă - vis du pathogĂšne en question. Il existe actuellement 3 vaccins obligatoires en France, protĂ©geant efficacement contre la diphtĂ©rie, le tĂ©tanos et la poliomyĂ©lite.

Les vaccins obligatoires : le DTPolio

La diphtĂ©rie, le tĂ©tanos et la poliomyĂ©lite sont trois maladies extrĂȘmement graves dont les Ă©pidĂ©mies sont en train d’ĂȘtre contrĂŽlĂ©es grĂące Ă  la vaccination. Le problĂšme ? La forme simple du vaccin (non associĂ©e Ă  d’autres vaccinations) ne se commercialise plus depuis 2008 et oblige donc Ă  utiliser les formes associant 4 Ă  6 souches dont certaines sont justes recommandĂ©es. Le choix n’est donc plus possible. Bonne nouvelle nĂ©anmoins, le conseil d’état a demandĂ© au gouvernement, en dĂ©but d’annĂ©e, de mettre Ă  disposition rapidement le vaccin DT polio seul. A noter que le vaccin est donc actuellement combinĂ© avec le vaccin contre la coqueluche et le vaccin contre les infections invasives Ă  haemophilus influenzae de type b responsables d’infections respiratoires et de mĂ©ningites.

Quand vacciner bébé ?

La vaccination a lieu gĂ©nĂ©ralement Ă  2 mois et est suivie d’une deuxiĂšme injection Ă  4 mois. Un rappel est effectuĂ© Ă  11 mois. Ensuite, un deuxiĂšme rappel a lieu vers 6 ans et un troisiĂšme entre 11 et 13. A l’ñge adulte, on recommande des rappels Ă  25, 45, 65 ans (puis tous les 10 ans).


Le vaccin BCG : obligatoire seulement dans certains cas

La vaccination contre la tuberculose n’est plus obligatoire depuis 2007, sauf en Guyane ou Ă  Mayotte ou la vaccination nĂ©onatale est encore d’actualitĂ©. Le vaccin est cependant recommandĂ© en cas d’antĂ©cĂ©dent familial ou pour les enfants originaires de pays ou rĂ©gions Ă  forte endĂ©mie.

Quand vacciner bébé ?

Le vaccin peut s’effectuer dĂšs la naissance en cas de situation Ă  risque Ă©levĂ©, sans test prĂ©alable. Mais, aprĂšs 3 mois, le test d’intradermorĂ©action Ă  la tuberculine doit ĂȘtre rĂ©alisĂ© avant pour Ă©viter de vacciner un enfant qui aurait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© contaminĂ©. Il peut Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© pour dĂ©tecter une contamination Ă  la tuberculose, car cette maladie reste trĂšs contagieuse.

Le vaccin contre le méningocoque type C

On l’oublie souvent, mais cette infection est souvent mortelle et vise essentiellement les enfants de moins de 5 ans. Et aussi les adolescents. Quand elle n’est pas mortelle, cette infection peut avoir de graves consĂ©quences sur la santĂ© des enfants, avec des sĂ©quelles physiques ou neurologiques importantes.

Quand vacciner bébé ?

La vaccination s’effectue vers le 5eme mois, avec un rappel à 12 mois.


Le vaccin contre le pneumocoque : à réfléchir

Le pneumocoque peut provoquer chez les petits enfants (les bĂ©bĂ©s jusqu’à 3 ans) des otites ou sinusites, mais peut Ă©galement chez le jeune enfant dĂ©clencher des septicĂ©mies, des mĂ©ningites et des pneumonies. Les infections Ă  pneumocoques ne sont pas rares puisqu’elles reprĂ©sentent la premiĂšre cause d’infection bactĂ©rienne chez le trĂšs jeune enfant. Le vaccin, recommandĂ© comme la plupart des vaccins hormis le DTP obligatoire, est Ă  bien rĂ©flĂ©chir car la mĂ©ningite bactĂ©rienne est Ă  l’origine de dĂ©cĂšs chaque annĂ©e : 10% des enfants infectĂ©s dĂ©cĂšdent. Son efficacitĂ© est Ă©valuĂ©e Ă  97,4% sur les maladies provoquĂ©es par les types de pneumocoques ciblĂ©s par le vaccin.

Quand vacciner bébé ?

Pour ce vaccin aussi, on commence tĂŽt, Ă  2 mois, avec deux injections Ă  deux mois d’intervalle et un rappel Ă  l’ñge de 11 mois. Une troisiĂšme injection, un mois aprĂšs la seconde, est prĂ©vue uniquement pour les bĂ©bĂ©s prĂ©maturĂ©s et les nourrissons Ă  risque Ă©levĂ© de contracter une infection invasive Ă  pneumocoque. Ces bĂ©bĂ©s fragiles devront eux aussi faire un rappel Ă  l’ñge de 11 mois. En cas de non-vaccination au cours de la premiĂšre annĂ©e, il est possible (et mĂȘme recommandĂ©) d’envisager un rattrapage vaccinal entre 2 et 5 ans, si l’enfant appartient Ă  un groupe Ă  risque Ă©levĂ©.

Les infections Ă  mĂ©ningocoques : les nouvelles recommandations de L’Haute AutoritĂ© de SantĂ©

Les infections Ă  mĂ©ningocoques sont particuliĂšrement contagieuses (via des gouttelettes de salive) et peuvent se traduire par des chocs septiques. Etant donnĂ© que la couverture vaccinale est actuellement insuffisante pour protĂ©ger les enfants en collectivitĂ©, l’HAS prĂ©conise la vaccination.

Quand vacciner bébé ?

Une vaccination à 5 mois suivie d’un rappel à 12 mois.

La coqueluche : protéger toute la famille

La coqueluche est une maladie respiratoire trĂšs contagieuse, reconnaissable par des quintes de toux au matin faisant penser au chant du coq. Si elle passe souvent inaperçue chez l’adulte et l’adolescent, elle peut vite se compliquer chez l’enfant (complications respiratoires ou neurologiques). Il est donc nĂ©cessaire de protĂ©ger bĂ©bĂ© surtout en pĂ©riode d’épidĂ©mie. Les membres de la famille ou les futurs parents doivent ĂȘtre vaccinĂ©s pour Ă©viter Ă  bĂ©bĂ© d’ĂȘtre en contact avec la maladie.

Quand vacciner bébé ?

Une dose de vaccin Ă  2 mois suivi d’une deuxiĂšme dose Ă  4 mois et d’un rappel Ă  11 mois. Les rappels se font gĂ©nĂ©ralement avec le DT polio vers 6 ans et 11-13 ans.

Le vaccin ROR : une précaution nécessaire

La rougeole revient et tue rĂ©guliĂšrement des bĂ©bĂ©s, contaminĂ©s par des enfants plus grands atteints par la maladie. Mais dans les dĂ©cĂšs constatĂ©s, on trouve aussi des enfants aux portes de l’adolescence. En effet, on oublie souvent que c’est un virus qui s’attaque au systĂšme nerveux. Quant aux oreillons, on sait que cette infection est une cause de stĂ©rilitĂ© chez les garçons, comme la rubĂ©ole est particuliĂšrement dangereuse pour une future maman et pour son fƓtus. La sagesse prĂ©conise donc la vaccination, Ă  l’ñge de 12 mois avec une seconde dose Ă  18 mois, qui n’est pas un rappel, mais une possibilitĂ© de conforter l’immunitĂ© pour les enfants n’ayant pas encore une protection immunitaire satisfaisante.

Quand vacciner bébé ?

DĂšs 12 mois puis entre 16 et 18 mois si possible, mais on peut rĂ©aliser la seconde injection plus tard en cas d’oubli ou d’impossibilitĂ©. En cas de besoin, la seconde dose peut ĂȘtre injectĂ©e avant 16 mois, mais il faut impĂ©rativement respecter un intervalle d’un mois minimum entre les deux doses.

Le vaccin contre l’hĂ©patite B : la mauvaise controverse

Le vaccin de l’hĂ©patite B a souffert de sa mauvaise rĂ©putation pendant des annĂ©es. Pourtant, le vaccin permet de se protĂ©ger contre une infection trĂšs contagieuse qui peut avoir des complications graves. Le vaccin est donc conseillĂ© pour tous les nourrissons, nĂ©anmoins si vous avez un doute n’hĂ©sitez pas Ă  en parler Ă  votre mĂ©decin.

Quand vacciner bébé ?

3 injections à l’ñge de 2 mois, 4 et 11 mois. Un rattrapage est possible plus tard.

Le vaccin contre la varicelle

Mieux vaut attraper la varicelle petit, c’est bien connu, car Ă  l’ñge adulte, et surtout pendant la grossesse, c’est trĂšs problĂ©matique. La varicelle peut parfois provoquer des complications neurologiques graves et pas seulement chez l’adulte. Une Ă©tude rĂ©cente allemande a permis de dĂ©montrer que la vaccination contre la varicelle permettait de faire baisser le taux de mĂ©ningites ou d’encĂ©phalites. Le vaccin contre la varicelle est disponible en France depuis 2004. C’est une vaccination qui n’est pas recommandĂ©e pour l’instant chez le bĂ©bĂ©, mais plutĂŽt pour les adolescents ou les adultes n’ayant pas contractĂ© enfant la maladie, chez les enfants candidats Ă  la greffe ou chez la femme non immunisĂ©e ayant un projet parental.

Le vaccin contre la grippe

Comme le vaccin contre la varicelle, celui contre la grippe ne prĂ©sente pas vraiment d’intĂ©rĂȘt chez les bĂ©bĂ©s en bonne santĂ©. Il est essentiellement recommandĂ© chez les nourrissons de moins de 6 mois, Ă  l’état de santĂ© inquiĂ©tant, notamment les prĂ©maturĂ©s ou les bĂ©bĂ©s souffrant de pathologies graves.  Par contre le vaccin est recommandĂ© pour les futures mamans quelque soit le trimestre de grossesse.

Le vaccin contre la fiÚvre jaune : en Guyane uniquement

Depuis 2016, la vaccination contre la fiĂšvre jaune est recommandĂ©e chez les enfants vivant en Guyane ou s’y rendant en vacances.

Quand vacciner bébé ?

Le vaccin peut ĂȘtre fait dĂšs l’ñge de 9 mois et, dans certaines circonstances exceptionnelles, Ă  partir de l’ñge de 6 mois si le bĂ©bĂ© doit sĂ©journer en milieu rural, en forĂȘt ou en cas d’épidĂ©mie en cours. Pour rappel, cette vaccination est dĂ©conseillĂ©e chez les femmes enceintes, mais peut concerner les mamans qui allaitent sous strict avis mĂ©dical. Mieux vaut donc dĂ©caler le voyage en Guyane si vous ĂȘtes enceinte et pendant l’allaitement, ou tant que bĂ©bĂ© n’a pas atteint l’ñge du vaccin, soit 9 mois.

Petit rappel du calendrier vaccinal 2017

calendrier vaccins 2017

https://www.mesvaccins.net/textes/calendrier_vaccinations_2017.pdf

http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1175.pdf


À lire absolument