Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » 6 principes Ă  respecter si bĂ©bĂ© a de la fiĂšvre

6 principes à respecter si bébé a de la fiÚvre

En période hivernale ou en phase de poussées dentaires, bébé peut avoir de la fiÚvre. Le Dr Michel Laurence, chef du service recommandation des bonnes pratiques professionnelles à la HAS, nous rappelle quelques rÚgles importantes pour bien réagir face à un nourrisson qui présente une température élevée.

Avant l’ñge de 3 mois, toujours consulter

Un nouveau-nĂ© qui prĂ©sente une tempĂ©rature supĂ©rieure Ă  38°C, ce n’est pas grave mais cela demande une vigilance particuliĂšre jusqu’à l’ñge de 3 mois. D’autant qu’à partir de 2 mois bĂ©bĂ© a ses premiers vaccins et il n’est pas rare de constater une hyperthermie dans les heures qui suivent. Le mĂ©decin vous a sans doute prescrit un antipyrĂ©tique autrement dit du paracĂ©tamol (sauf contre-indication particuliĂšre) Ă  donner pendant 24 heures, ou un traitement homĂ©opathique.

AprÚs 3 mois, consulter si la fiÚvre perdure deux jours ou dépasse 39°C

Chez un bĂ©bĂ© entre 3 et 6 mois, il faut consulter lorsque le bĂ©bĂ© prĂ©sente une tempĂ©rature de 38,5°C au-delĂ  de deux jours, ou si la fiĂšvre atteint 39°C. Si vous allaitez bĂ©bĂ©, proposez-lui le sein. Sinon proposez-lui frĂ©quemment un biberon d’eau. Ne le couvrez pas trop et vĂ©rifiez que la tempĂ©rature de la piĂšce oĂč il se trouve ne dĂ©passe pas 19°C. Inutile de lui donner un bain tiĂšde, cette recommandation donnĂ©e Ă  nos mĂšres autrefois n’est plus jugĂ©e nĂ©cessaire aujourd’hui. En revanche, vous pouvez le dĂ©shabiller et l’envelopper dans une serviette de bain trempĂ©e dans de l’eau tiĂšde.

Surveiller les symptÎmes associés

DifficultĂ© respiratoire ou frĂ©quence respiratoire Ă©levĂ©e, Ă©tat de conscience altĂ©rĂ©e, absence de rĂ©ponse aux stimulations, renflement de la fontanelle, pĂąleur ou cyanose, rĂąles comme des grognements ou des petits cris, raideur de la nuque ? Au moindre doute, quel que soit l’ñge de votre bĂ©bĂ©, appelez le pĂ©diatre ou le mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste, qui vous conseillera sans doute d’aller aux urgences.

Pas d’automĂ©dication !

Votre mĂ©decin vous aura sans doute fait une prescription : respectez-la Ă  la lettre. Si vous ĂȘtes loin de chez vous, que les pharmacies et les cabinets mĂ©dicaux sont fermĂ©s, ne prenez pas le risque de donner un mĂ©dicament qui pourrait ĂȘtre contre-indiquĂ©. « Par exemple, l’aspirine (acide acĂ©tylsalicylique) n’est pas recommandĂ©e en cas de fiĂšvre chez le jeune enfant, en raison d’un risque trĂšs rare, mais potentiellement mortel de syndrome de Reye », prĂ©cise le Dr Michel Laurence. Mieux vaut appeler le service de rĂ©gulation de l’hĂŽpital local qui vous conseillera, ou vous rendre aux urgences.

Ne pas mélanger les médicaments

Si bĂ©bĂ© prĂ©sente une tempĂ©rature Ă©levĂ©e, suivez la prescription du mĂ©decin Ă  la lettre. Votre mĂ©decin aura choisi le mĂ©dicament de premiĂšre intention en fonction des contre-indications, des mises en garde et prĂ©cautions d’emploi. Pendant les premiĂšres 24 heures, en gĂ©nĂ©ral, le mĂ©decin ne prescrit qu’une molĂ©cule ou un traitement homĂ©opathique. Si bĂ©bĂ©, malgrĂ© le traitement des premiĂšres 24h, prĂ©sente toujours une tempĂ©rature Ă©levĂ©e, il faut alors consulter Ă  nouveau dĂšs le lendemain. Si bĂ©bĂ© a moins de 3 mois, la moindre Ă©lĂ©vation de la tempĂ©rature doit vous amener Ă  consulter Ă  nouveau avant la fin du dĂ©lai des premiĂšres 24 heures.

Respecter les dosages indiqués

Si le mĂ©decin vous a prescrit du paracĂ©tamol, la posologie recommandĂ©e est de 60 mg par kg et par jour. A rĂ©parties en 4 ou 6 prises, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 h, avec un dĂ©lai minimal de 4 heures entre deux prises. AprĂšs l’ñge de 3 mois, le mĂ©decin peut vous prescrire des AINS : la dose recommandĂ©e est de 20 Ă  30 mg/kg/j en 4 prises pour l’ibuprofĂšne et de 0,5 mg/kg/prise, sans dĂ©passer 2 mg/kg/j, en 3 ou 4 prises pour le kĂ©roprofĂšne (aprĂšs l’ñge de 6 mois). Un intervalle de 6 heures doit gĂ©nĂ©ralement ĂȘtre respectĂ© entre deux prises pour les AINS. Mais attention de nouveau Ă  l’automĂ©dication, sur la base d’une ancienne prescription, la situation prĂ©sente peut prĂ©senter des contre-indications qui n’existaient pas lors de la prescription : « Par exemple, les AINS ne doivent pas ĂȘtre utilisĂ©s en cas de varicelle, et utilisĂ©s avec prudence en cas de suspicion d’infection bactĂ©rienne », explique le Dr Michel Laurence. La rĂšgle est immuable : toujours demander conseil d’un professionnel de santĂ© avant de donner un traitement Ă  bĂ©bĂ©. Mais ne tardez pas Ă  demander conseil, mĂȘme la nuit auprĂšs des urgences : chez un bĂ©bĂ©, l’hyperthermie peut avoir des consĂ©quences dramatiques. Un bĂ©bĂ© qui prĂ©sente une tempĂ©rature de plus de 40°C peut souffrir de sĂ©quelles cĂ©rĂ©brales irrĂ©versibles si la fiĂšvre n’est pas rapidement traitĂ©e.

À lire absolument

Laisser un commentaire