Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » L’HAS publie des recommandations pour mieux dĂ©tecter le syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ©

L’HAS publie des recommandations pour mieux dĂ©tecter le syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ©

La Haute AutoritĂ© de Santé (HAS) vient de publier de nouvelles recommandations destinĂ©es aux professionnels de santĂ©, pour dĂ©tecter les cas de bĂ©bĂ© secouĂ© et de maltraitances. Mais qu’est-ce que le syndrome du bĂ©bĂ© secoué ? Éclaircissements.

Le cerveau du bébé, fragile

La tĂȘte du bĂ©bĂ© est bien plus lourde comparĂ©e Ă  tout son corps. D’une part il n’a pas les muscles du cou suffisamment dĂ©veloppĂ©s pour pouvoir maintenir sa tĂȘte et d’autre part ses structures cĂ©rĂ©brales sont encore en dĂ©veloppement. De plus, Ă  la naissance, les os du crĂąne de bĂ©bĂ© ne sont pas encore tout Ă  fait soudĂ©s et sont souples. La boite crĂąnienne ne protĂšge donc pas encore suffisamment le cerveau.

Qu’est ce que le syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ© ?

Le syndrome de bĂ©bĂ© secouĂ© est un traumatisme crĂąnien qui survient quand on secoue trop violemment un nourrisson ou un bĂ©bĂ©. Il s’agit d’une urgence vitale car un bĂ©bĂ© dont la tĂȘte a Ă©tĂ© brutalement secouĂ©e peut avoir des sĂ©quelles irrĂ©versibles. Le cerveau de bĂ©bĂ© peut heurter la boite crĂąnienne et ce choc peut provoquer des lĂ©sions cĂ©rĂ©brales ou des hĂ©morragies. Les professionnels de santĂ© sont de plus en plus formĂ©s pour repĂ©rer un syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ© mais il est parfois difficile de dĂ©celer les signes de ce syndrome, c’est pourquoi la Haute AutoritĂ© de SantĂ© vient de publier de nouvelles recommandations.

Quelles sont les recommandations de l’HAS ?

L’HAS souligne le fait que les symptĂŽmes du bĂ©bĂ© secouĂ© ne sont souvent pas assez connus du personnel de santĂ©. Ces recommandations ont pour but d’amĂ©liorer les pratiques des professionnels de santĂ©, des formateurs mĂ©dicaux et paramĂ©dicaux mais aussi de la petite enfance, de la protection judiciaire. Ainsi l’HAS souligne l’importance pour les professionnels de santĂ© de faire attention aux signes cliniques pouvant Ă©voquer un syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ© des jeunes enfants et prĂ©conise de mieux informer les jeunes parents et les professionnels de la petite enfance au syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ©. L’HAS souligne l’importance de favoriser le soutien aux parents et gardiens d’enfants.

Le syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ© que faire pour l’éviter ?

Les parents qui en arrivent Ă  secouer fortement leur enfant sont le plus souvent dans un grand Ă©tat de fatigue. Pourtant, comme le rappelle l’HAS un bĂ©bĂ© peut pleurer jusqu’Ă  2 heures par jour et c’est normal. Or, les pleurs incessants de bĂ©bĂ© peuvent conduire certains adultes qui n’en peuvent plus Ă  secouer leur bĂ©bĂ©. Si souvent, le compagnon ou le conjoint est en cause, il peut arriver Ă  une maman exaspĂ©rĂ©e de secouer son enfant. Pour Ă©viter d’arriver dans cette impasse, il ne faut pas hĂ©siter Ă  se faire aider et demander de l’aide. Si votre bĂ©bĂ© pleure beaucoup, que vous n’arrivez pas Ă  le calmer et que vous sentez que vous allez craquer, laissez un autre adulte prendre le relais. Si vous ĂȘtes seule, n’hĂ©sitez pas Ă  placer bĂ©bĂ© dans son lit et sortez de sa chambre quelques
minutes pour souffler et laisser tomber la pression. Si vous Ă©prouvez des difficultĂ©s au quotidien, vous pouvez vous faire aider en vous rapprochant d’une association, en composant le 119 (allo enfance en danger) ou en vous confiant Ă  votre mĂ©decin. Dans tous les cas, ne restez pas seule avec vos difficultĂ©s.

Et si je ne faisais pas attention ?

N’ayez crainte, le syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ© n’est pas accidentel. Il s’agit d’un acte volontaire commis par des personnes par exemple exaspĂ©rĂ©es par les pleurs du bĂ©bĂ©. Le syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ© concerne une centaine d’enfants par an et malheureusement il y a souvent des rĂ©cidives. ProtĂ©gez toujours la tĂȘte de bĂ©bĂ© et manipulez cette derniĂšre avec prĂ©cautions. Tenez lui toujours bien le cou et soyez attentive Ă  ne pas cogner sa tĂȘte quand vous le changez par exemple. Si par contre, bĂ©bĂ© Ă©tait victime d’un choc accidentel Ă  la tĂȘte, emmenez le Ă  l’hĂŽpital le plus rapidement possible.

À lire absolument

Laisser un commentaire