Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Le traitement contre la jaunisse du nouveau-nĂ© peut-il dĂ©clencher un cancer chez l’enfant ?

Le traitement contre la jaunisse du nouveau-nĂ© peut-il dĂ©clencher un cancer chez l’enfant ?

Afin de traiter la jaunisse du nouveau-nĂ©, les mĂ©decins utilisent la photothĂ©rapie. Mais une rĂ©cente Ă©tude a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e par des chercheurs de l’UniversitĂ© de Californie, aux États-Unis, et ensuite publiĂ©e le lundi 23 mai 2016 dans la revue mĂ©dicale Pediatrics. Selon le rapport, cette lumiĂšre bleue utilisĂ©e pour soigner la maladie favoriserait le dĂ©veloppement de cancers pĂ©diatriques.

Deux études réalisées

Pour la premiĂšre Ă©tude, intitulĂ©e « PhotothĂ©rapie nĂ©onatale et cancer infantile », les scientifiques ont analysĂ© les donnĂ©es de pas moins 5 144 849 enfants, tous nĂ©s entre 1998 et 2007 dans des hĂŽpitaux en Californie. Ils ont remarquĂ© qu’il y avait un risque 1,6 fois plus Ă©levĂ© qu’une leucĂ©mie aiguĂ« myĂ©loĂŻde se dĂ©veloppe lorsqu’un enfant avait Ă©tĂ© traitĂ© avant l’Ăąge de 1 an par cette lumiĂšre bleue appelĂ©e photothĂ©rapie. Dans leur rapport, les chercheurs ont Ă©crit : « La photothĂ©rapie pourrait augmenter le risque de cancer infantile, mĂȘme faiblement. Ce risque devrait ĂȘtre pris en compte avant de prendre la dĂ©cision d’une photothĂ©rapie« .

La deuxiĂšme Ă©tude, baptisĂ©e « Ă‰tude rĂ©trospective de cohorte sur la photothĂ©rapie et les cancers de l’enfant en Californie du Nord », portait sur 499 621 enfants nĂ©s entre 1995 et 2011, a donnĂ© les mĂȘmes rĂ©sultats.

« Ă‰viter les photothĂ©rapies quand elles ne sont pas nĂ©cessaires« 

Pour les scientifiques, cela ne fait pas de doute : en attendant de confirmer leurs études, il serait préférable de limiter les traitements par lumiÚre bleue sur les nouveau-nés. Il est également important de prévenir les parents sur les risques de ce traitement par photothérapie.

Mais la jaunisse du nourrisson ne doit pas ĂȘtre prise Ă  la lĂ©gĂšre

Également appelĂ©e ictĂšre du nouveau-nĂ©, la jaunisse du nourrisson est frĂ©quente Ă  90% chez les bĂ©bĂ©s nĂ©s prĂ©maturĂ©s contre 60% chez les nourrissons nĂ©s Ă  terme : cette pathologie en gĂ©nĂ©ral bĂ©nigne se prĂ©sente en fait par un taux de bilirubine excessif, provoquant une coloration de la peau et des globes oculaires.

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, il s’agit d’une petite complication de naissance banale qui apparaĂźt au deuxiĂšme ou au troisiĂšme jour de sa vie. Cela va ensuite augmenter en intensitĂ© jusqu’au quatriĂšme voire cinquiĂšme avant de disparaĂźtre petit Ă  petit. Si votre sage-femme ou le mĂ©decin qui suit le bĂ©bĂ© ne pratique pas de photothĂ©rapie sur votre bĂ©bĂ©, c’est sans doute parce qu’il a jugĂ© le bĂ©nĂ©fice-risque dĂ©favorable et a prĂ©fĂ©rĂ© laisser la jaunisse Ă©voluer naturellement en l’absence de symptĂŽmes inquiĂ©tants.

Toutefois il faut rester vigilant car la jaunisse du nourrisson peut ĂȘtre toxique pour son cerveau au cours du premier mois si elle s’accumule en trop grande quantitĂ© dans l’organisme. Il est donc important de bien surveiller la peau de bĂ©bĂ© dĂšs sa venue au monde.

À lire absolument

Laisser un commentaire