Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Pourquoi les bĂ©bĂ©s nĂ©s prĂ©maturĂ©s n’aiment pas le bruit ?

Pourquoi les bĂ©bĂ©s nĂ©s prĂ©maturĂ©s n’aiment pas le bruit ?

Le bruit nuirait au dĂ©veloppement du toucher des bĂ©bĂ©s nĂ©s prĂ©maturĂ©s. Une Ă©tude qui a Ă©tĂ© menĂ©e par des chercheurs de l’UniversitĂ© de GenĂšve (UNIGE) en collaboration avec des professionnels du service de nĂ©onatologie CHU et du CNRS de Grenoble. Elle a ensuite étĂ© publiĂ©e ensuite dans la revue scientifique Scientific reports. Ces derniers pensent qu’il faut baisser tous les sons qui peuvent exister dans les unitĂ©s de nĂ©onatologie.

Quand un bĂ©bĂ© naĂźt prĂ©maturĂ©ment, c’est-Ă -dire nĂ© entre 28 et 33 semaines d’amĂ©norrhĂ©e et donc environ trois Ă  deux mois avant terme, il est envoyĂ© en service de nĂ©onatologie. Pour cette Ă©tude, les mĂ©decins ont analysĂ© 63 bĂ©bĂ©s prĂ©maturĂ©s qui ont Ă©tĂ© sĂ©parĂ©s en deux groupes. Le premier ayant Ă©tĂ© mis dans un endroit silencieux, et le deuxiĂšme dans un milieu bruyant.

Le bruit a un impact sur le développement sensoriel

Pour cette expĂ©rience, les experts ont mis dans les mains des bĂ©bĂ©s du premier groupe un prisme. En effet, « un nouveau-nĂ© prĂ©maturĂ© est capable de mĂ©moriser les formes de petits objets (prisme ou cylindre) et de les diffĂ©rencier dĂšs 28 semaines. » Explique Fleur Lejeune, principale auteur de l’étude. RĂ©sultats ? Quand bĂ©bĂ© lĂąchait le prisme des mains, on lui remettait. Plus on lui mettait dans les mains, et plus le nourrisson lĂąchait le jouet. Il en venait Ă  se dĂ©sintĂ©resser.

Dans le deuxiĂšme groupe, les nouveau-nĂ©s Ă©taient mis dans un environnement bruyant avec un objet en forme de cylindre pour une moitiĂ© et un objet en forme de prisme pour l’autre moitiĂ©. Les rĂ©sultats montraient que les bĂ©bĂ©s gardaient plus longtemps en main l’objet en question. Les scientifiques ont conclu que si les nourrissons le gardait plus longtemps en main, c’était en raison du bruit. En effet, le bruit interfĂ©rait dans la concentration du bĂ©bĂ©. Fleur Lejeune a alors Ă©crit : « Nous avons constatĂ© que cela (le bruit, ndlr) avait un rĂ©el impact sur l’apprentissage sensoriel de l’enfant. »


Trop de bruit autour des bébés nés prématurés

En service de nĂ©onatologie, il y a beaucoup de bruit qui perturbe le sommeil du nourrisson, ses constantes psychologiques mais aussi ses capacitĂ©s d’autorĂ©gulation. La raison ? Les alarmes des pompes d’alimentation et les toutes autres sonneries dans ce service. Edouard Gentaz, professeur de psychologie Ă  l’UNIGE a dĂ©clarĂ© Ă  la radio de RTS : « L’intĂ©gration multisensorielle est fondamentale pour tout individu, et celle d’un prĂ©maturĂ© reste encore mal connue. »

Ainsi, les chercheurs demandent Ă  tous les services de nĂ©onatologie de diminuer les niveaux sonores et principalement dans le matĂ©riel. Ce qui est dĂ©jĂ  le cas dans beaucoup de services depuis la publication des Ă©tudes sur la douleur du bĂ©bĂ© prĂ©maturĂ©, il y a une bonne dizaine d’annĂ©es



À lire absolument