Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Dans quel territoire l’épidémie Zika vient-elle de se terminer ?

La fin du règne de Zika approche-t-elle ? Pendant quasiment un an, le virus a pris beaucoup d’ampleur au Brésil, en Guyane et aux Antilles. Mais aussi aux Etats-Unis : en juillet dernier, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (principale agence gouvernementale américaine en matière de protection de la santé et sécurité publique) nous apprenaient que 400 femmes enceintes et 3 nourrissons avaient été touchés par le virus. De quoi inquiéter les futures mamans tout autour du globe ! Mais il semblerait que le moustique-tigre quitte petit à petit la Guadeloupe, tout comme il a déjà quitté la Martinique et la Guyane, a indiqué jeudi 10 novembre le préfet de l’île en question.

Moins de cas constatés

Mais même si le nombre de cas constaté est passé de 100 par semaine contre 2 700 au pire moment de la contamination, Zika continue encore d’infecter des futures mamans et leurs fœtus. La prudence est donc de mise même si le virus semble en voie de disparition. Pour le préfet, Jacques Billant, il s’agit de la « fin de la phase de l’épidémie », mais il rappelle toutefois que « le virus est est toujours présent. » Au total, 30 775 cas cumulés de Zika ont été recensés dans l’archipel. Parmi les séquelles, « 37 syndromes de Guillain-Barré » (à l’origine de paralysies partielles réversibles) et 15 « formes neurologiques graves », a déclaré le Pr François Bricaire, chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris).

Les futures mamans seront toujours surveillées

Et les autorités cherchent à rester vigilantes, surtout en ce qui concerne les femmes enceintes. En effet, ce sont surtout elles qui sont visées. Car lorsqu’un moustique-tigre pique une future maman, c’est son bébé qui est principalement touché, et qui peut subir des malformations au cours de son développement fœtal.

Voilà pourquoi les autorités sanitaires recommandent aux futures mamans de rester vigilantes, et de continuer à se protéger des piqûres de moustiques vecteurs du virus. 600 femmes enceintes ont été touchées par Zika en Guadeloupe, et quasiment la moitié a mis au monde son bébé. Sur la totalité de ces naissances, un seul cas de microcéphalie a été recensé sur un nourrisson. Depuis la déclaration de l’épidémie en avril 2016, les futures mamans font l’objet d’un suivi spécifique. Par ailleurs, les bébés nés seront suivis médicalement durant deux ans pour prévenir d’éventuels retards de développement.


Se protéger, le mieux possible

Alors même si le nombre de cas de Zika a fortement diminué, il vaut tout de même mieux rester prudent et encore éviter de voyager dans les pays ou Etats américains touchés par le virus Zika (Antilles, Guyane, Amérique latine, Floride…). Pour celles qui voulaient s’évader dans l’une ou l’autre de ces destinations pour les prochaines vacances d’hiver, il vaut mieux choisir une destination moins exposée. Ce qui permettra d’éviter des complications de grossesse : en effet, ce virus peut entraîner des malformations congénitales chez le fœtus (microcéphalie, surdité, cécité, retard mental…). Il est donc important d’assurer un suivi médical renforcé pendant la grossesse si vous pensez avoir été piquée par un moustique Aedes (tigre) ou votre conjoint, car on sait maintenant que le virus se transmet aussi par voie sexuelle.

Pour l’instant, aucun traitement ni vaccin n’existent encore. Voilà pourquoi le Dr Didier Musso, qui travaille sur ce virus depuis plusieurs années à Tahiti, avait recommandé dans le New York Times que toutes les femmes enceintes en zone d’épidémie aient un suivi médical très spécifique car, dit-il, « dans 80 % des cas d’infection, il n’y a pas de symptômes ». Mais les conséquences sur le fœtus, elles, seraient alors bien réelles. Prudence, donc.  

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire