Neufmois.fr » La CommunautĂ© » TĂ©moignage : « quand j’ai appris que j’avais la toxoplasmose pendant ma grossesse »

TĂ©moignage : « quand j’ai appris que j’avais la toxoplasmose pendant ma grossesse »

Hello la communautĂ© Neuf Mois ! Moi, c’est AmĂ©lie, je vous apporte mon tĂ©moignage. Quand j’ai appris que j’Ă©tais enceinte, mon mĂ©decin m’a prescrit la prise de sang habituelle et dans l’aprĂšs-midi mon mĂ©decin me contacte et me demande de venir au cabinet dĂšs que je serais disponible ce jour-lĂ . AprĂšs le travail j’y vais, et lĂ  les rĂ©sultats tombent. J’ai la toxoplasmose mais par contre, les taux ne permettent pas de dĂ©terminer si j’ai eu la toxoplasmose avant la grossesse ou pendant…

Enceinte, je dois vivre avec la toxoplasmose pendant ma grossesse

Le mĂ©decin m’a tout expliquĂ©, si je l’ai eu avant la grossesse c’est bon, rien Ă  faire mais si ce n’est pas le cas : rovamycine jusqu’Ă  l’accouchement plus suivi Ă©chographique tous les mois. Il me demande si je n’ai pas fait une prise de sang ces derniers mois pour voir de quand date l’infection. Et malheureusement non. Donc dans le doute j’ai eu droit Ă  la totale. Les mĂ©decins m’ont proposĂ© l’amniocentĂšse mais bon le rĂ©sultat ne permet pas de dire si le bĂ©bĂ© a Ă©tĂ© contaminĂ© avant le prĂ©lĂšvement, cela permet seulement de dire si ce jour-lĂ  il y a des traces de toxoplasmose pour le bĂ©bĂ©.

J’ai dĂ©couvert ce rĂ©sultat Ă  5 semaines de grossesse et le spĂ©cialiste me dit « je ne peux vous voir qu’Ă  partir de la semaine 18 pour la premiĂšre Ă©chographie de contrĂŽle car avant le bĂ©bĂ© n’est pas assez dĂ©veloppĂ© ». De lĂ  a commencĂ© une longue attente Ă  ne pas savoir si je devais aimer ce petit ĂȘtre ou pas. Ne pas savoir s’il grandissait dĂ©jĂ  avec des sĂ©quelles graves ou pas, ne pas savoir si j’allais pouvoir garder ce bĂ©bĂ© qui grandissait chaque jour en moi.

Avec cette toxoplasmose, le stress montait

Le stress Ă©tait lĂ , j’ai trĂšs mal vĂ©cu ce dĂ©but de grossesse. J’Ă©tais sur un forum de futures mamans et quand je leur ai expliquĂ©, pour elles j’Ă©tais juste immunisĂ©e et je ne risquais donc rien mais c’est faux. Oui pour les prochaines grossesses je ne risque rien pour la toxoplasmose mais pour celle-ci, c’Ă©tait tout sauf anodin comme les mĂ©decins ne pouvaient pas dĂ©terminer le moment de l’infection.

Une fois le rendez-vous avec le spĂ©cialiste arrivĂ©, il m’a bien tout expliquĂ©. Il m’a confiĂ© que vu mes taux, je l’avais eu juste avant la conception mais que rien n’Ă©tait sĂ»r. Il m’a expliqué que pour cette Ă©chographie rien ne montrait pour le moment que le petit avait Ă©tĂ© touchĂ©. Voici ce qu’il m’a dit : « vous savez Madame, dans la trĂšs grande majoritĂ© des cas, si le bĂ©bĂ© est contaminĂ© Ă  ce stade de la grossesse, le corps le rejette et on ne sait pas qu’on a Ă©tĂ© enceinte ».

Le suivi de ma grossesse

J’ai donc eu le droit Ă  8 mois de rovamycine, Ă  des rendez-vous tous les mois pour des Ă©chographies de contrĂŽle. Et c’est enfin Ă  la semaine 18, que j’ai pu commencer Ă  me dire que j’allais avoir un bĂ©bĂ©. J’ai eu 13 longues semaines Ă  me dire oui, je suis enceinte, mais non, je ne me rĂ©jouis pas tout de suite. J’ai vĂ©cu le reste de ma grossesse trĂšs calmement et j’ai pris toutes les autres nouvelles de façon trĂšs positive.

J’ai toujours eu un chat depuis mes 2/3 ans environ, des chats d’intĂ©rieur, des chats d’extĂ©rieur, des chatons, des vieux chats. J’ai toujours mangĂ© de la viande crue et saignante et c’est au moment oĂč je tombe enceinte, aprĂšs 27 ans de cette vie sans faire attention Ă  la toxoplasmose, que je la choppe. Je ne saurais jamais Ă  quel moment j’ai rĂ©ellement eu cela, j’ai eu le traitement par prĂ©caution, le petit est maintenant suivi pour ça Ă©galement, mais au fond de moi, je pense (en tout cas j’espĂšre profondĂ©ment ) que je l’ai eu avant et que mon petit garçon ne devra pas subir les consĂ©quences de cette maladie.

À lire absolument