Retard de croissance intra-utérin

Qu’est-ce que le retard de croissance intra-utérin

Un retard de croissance intra-utérin est une complication de la grossesse. Le fœtus ne grossit pas aussi vite qu’il le devrait. L’évolution du fœtus in utero durant la grossesse n’est alors pas suffisante, ou bien, on remarque à la naissance que le bébé est plus petit que prévu ou que son poids est insuffisant pour son âge gestationnel.

Pourquoi le retard de croissance intra-utérin est-il important ?

Il existe deux diagnostics de retard de croissance intra-utérin (RCIU) :  soit l’évolution du fœtus in utero n’est pas suffisante durant la grossesse, soit le bébé est plus petit que prévu à la naissance ou son poids est insuffisant pour son âge gestationnel.

Dans les trois quarts des cas, le périmètre crânien est normal, mais le poids et le périmètre abdominal sont diminués. Il y a trois grandes causes qui peuvent expliquer le retard de croissance intra-utérin. Tout d’abord, les causes placentaires (les échanges fœto-maternels sont perturbés car le placenta ne fait pas correctement son travail), cela peut arriver lors d’une première grossesse par exemple. Il existe également les causes maternelles (tabagisme, alcoolisme, drogue).  Enfin, les causes fœtales, c’est-à-dire les infections (la rubéole par exemple) ou anomalie des chromosomes (trisomie 21, trisomie 18…) peuvent expliquer le RCIU.

En savoir plus sur le retard de croissance intra-utérin

Même si le retard de croissance intra-utérin peut être diagnostiqué grâce aux échographies, il est très rare que la cause soit traitable. En France, on parle de retard de croissance intra-utérin lorsque le poids est inférieur au 10ème percentile. Si le poids est inférieur au 5ème ou 3ème percentile, le RCIU est sévère. Car, la taille moyenne d’un fœtus correspond au 50ème percentile. A savoir que la croissance d’un fœtus est estimée normale si les mesures sont situées entre le 3ème et le 97ème percentile.

Un peu de lecture sur le retard de croissance intra-utérin

Pourquoi faut-il mesurer la hauteur utérine ?

Sage-femme, gynécologue libéral, maternité : qui doit suivre ma grossesse ?