Tabac et grossesse : danger pour les petits-enfants également

On sait désormais plus que jamais que le tabac est réellement néfaste pour le bébé et l’enfant à venir. Problèmes respiratoires, plus grand risque d’addiction au tabac plus tard, impact sur la croissance du fœtus, nouveau-né plus léger… Et la cigarette causerait également des différences de taille et de poids à l’adolescence. Le tabac fumé pendant la grossesse n’aurait donc pas uniquement des conséquences sur le fœtus, mais aussi bien plus tard. Et ce si la maman de l’enfant a fumé, mais également sa grand-mère.

En effet, d’après une étude britannique de l’Université de Bristol et publiée dans la revue American Journal of Human Biology, fumer en étant enceinte entraîne non seulement un risque pour la santé de la maman et de son bébé, mais aussi de la génération suivante, à savoir les petits-enfants de la femme enceinte.

Méthode et résultats

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les dossiers médicaux de familles sur trois générations : grands-parents, enfants et petits-enfants.


Les scientifiques ont découvert qu’à l’adolescence, les jeunes dont les mères et grand-mères avaient fumé durant la grossesse avaient des différences de croissance par rapport aux adolescents issus de parents non fumeurs. Ces différences ne sont pas les mêmes pour les garçons ou les filles. Les filles de familles fumeuses seraient plus petites et plus minces, tandis que les garçons de ces familles auraient une plus forte masse corporelle mais moins de muscles.

Si la maman n’a pas fumé pendant la grossesse mais que sa mère oui, les conséquences sur les petits-enfants sont moins fortes, comme on peut l’imaginer, mais subsistent. La santé de la femme enceinte impacte donc sa lignée à venir.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire