Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus fertilitĂ© » Par quelle prouesse mĂ©dicale est nĂ© ce bĂ©bĂ© ?

Par quelle prouesse médicale est né ce bébé ?

Une vĂ©ritable prouesse mĂ©dicale. Le mercredi 14 dĂ©cembre, une jeune femme de 24 ans a donnĂ© naissance Ă  son premier enfant au Portland Hospital de Londres (Royaume-Uni), a annoncé l’universitĂ© de Leeds sur son Twitter, le lendemain. La particularitĂ© ? Son tissu ovarien a Ă©tĂ© congelĂ© alors qu’elle avait 9 ans, et elle a rĂ©ussi Ă  avoir un bĂ©bĂ© aprĂšs la restauration de sa fertilitĂ©.

Lorsqu’elle est venue au monde, Moaza Al Matrooshi, originaire de DubaĂŻ (Émirats arabes unis), souffrait de thalassĂ©mie, plusieurs maladies du sang et a dĂ» subir une chimiothĂ©rapie. Or, un tel traitement peut affecter la fertilitĂ© d’une femme. VoilĂ  pourquoi, elle a pu faire congeler ses ovocytes à 9 ans afin d’avoir des chances d’ĂȘtre mĂšre un jour.

À l’Ăąge de 20 ans, elle est entrĂ©e en mĂ©nopause, trĂšs prĂ©cocement, mais il s’agissait lĂ  d’une consĂ©quence de son traitement. En 2015, les mĂ©decins ont rĂ©implanté ses propres tissus ovariens dans l’utĂ©rus de la jeune femme, et par bonheur, elle Ă©tait enfin enceinte. L’universitĂ© a, par ailleurs, dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ© : « AprĂšs sa transplantation, ses niveaux d’hormones ont commencĂ© Ă  revenir Ă  la normale, elle a commencĂ© Ă  ovuler et sa fertilitĂ© a Ă©tĂ© restaurĂ©e ». 

Moaza-Al-Matrooshi-bebe-ne-tissus-ovariens

Une premiĂšre sur une fille aussi jeune

Mais pourquoi cette jeune maman est considĂ©rĂ©e comme la premiĂšre patiente bĂ©nĂ©fiant de cette technique ? En effet, en juin 2015, on apprenait qu’une femme d’origine belge ĂągĂ©e de 27 ans avait rĂ©ussi Ă  avoir un bĂ©bĂ© aprĂšs avoir transplantĂ© ses propres tissus ovariens. En rĂ©alitĂ©, si le professeur Helen Picton de l’universitĂ© a Ă©crit dans un communiquĂ© qu’il s’agissait d’une premiĂšre c’est parce que c’est « la premiĂšre fois que la procĂ©dure rĂ©ussit sur une fille prĂ©pubĂšre ». Le Pr. Helen Picton avait, par ailleurs, congelĂ© le tissu ovarien de la jeune maman en 2001, Ă  l’Ăąge de 9 ans. InterviewĂ©e par le quotidien britannique BBC, le professeur a ajoutĂ© : « Au total dans le monde, plus de 60 bĂ©bĂ©s sont nĂ©s de femmes qui ont vu leur fertilitĂ© restaurĂ©e mais Moaza est le premier cas d’une congĂ©lation prĂ©pubĂšre et le premier pour une patiente traitĂ©e pour thalassĂ©mie. »Â Pour Moaza Al Matrooshi, son histoire est un « miracle », a-t-elle dĂ©clarĂ© Ă  la BBC.

Par ailleurs, Adam Balen, prĂ©sident de la British Fertility Society a Ă©galement fĂ©licitĂ© la venue au monde de ce premier bĂ©bĂ© nĂ© de tissus ovariens prĂ©levĂ©s sur une jeune fille avant sa pubertĂ©, puis congelĂ©s et enfin rĂ©implantĂ©s Ă  l’Ăąge adulte. Magique, non ?

bebe-ne-tissu-ovarien-mere-age-9-ans-quand-preleves

Crédit photo : ©Fergus Walsh/BBC

À lire absolument

Laisser un commentaire