Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Cancer pendant la grossesse : la chimiothĂ©rapie n’aurait pas d’impact sur l’enfant ?

Cancer pendant la grossesse : la chimiothĂ©rapie n’aurait pas d’impact sur l’enfant ?

D’aprĂšs les rĂ©sultats de plusieurs Ă©tudes scientifiques, les femmes enceintes peuvent, Ă  partir du second trimestre, subir une chimiothĂ©rapie pour combattre un cancer. Le traitement n’aurait pas, d’aprĂšs ces derniĂšres, d’effet sur le bĂ©bĂ© Ă  naĂźtre, ni sur le cerveau, ni sur le cƓur. Ces Ă©tudes ont Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©es lors du congrĂšs ESMO (SociĂ©tĂ© europĂ©enne de la mĂ©decine oncologique) 2014 qui s’est tenu Ă  Madrid.

 

Le docteur FrĂ©dĂ©ric Amant, de l’UniversitĂ© catholique de Louvain (Belgique) a dĂ©claré : « Quand la chimiothĂ©rapie est administrĂ©e aprĂšs le premier trimestre de grossesse, aucun problĂšme n’est discernable chez les enfants ». Il a Ă©galement indiquĂ© que « les craintes de risques liĂ©s Ă  la chimiothĂ©rapie ne devraient pas ĂȘtre une raison pour mettre un terme Ă  une grossesse, retarder le traitement du cancer pour la mĂšre ou faire naĂźtre l’enfant prĂ©maturĂ©ment ».

 Deux études ont été réalisées par son équipe

Dans la premiĂšre, l’état de santĂ© de 38 enfants nĂ©s d’une maman ayant subi une chimiothĂ©rapie lors de la grossesse et 38 enfants dont la maman n’avait pas Ă©tĂ© malade ont Ă©tĂ© comparĂ©s. Bonne nouvelle : tous les enfants se sont dĂ©veloppĂ©s normalement. Il n’y a pas eu de diffĂ©rence notable entre les deux groupes d’enfants. A 2 ans notamment, le dĂ©veloppement mental des petits a Ă©tĂ© analysĂ©, Ă  l’aide du Mental Development index (une Ă©chelle pour Ă©valuer le dĂ©veloppement mental des enfants). Au niveau cardiaque, pas de problĂšme non plus Ă  signaler.

Dans la seconde Ă©tude, les scientifiques se sont intĂ©ressĂ©s Ă  l’impact d’une radiothĂ©rapie sur l’embryon. C’est cette fois-ci l’état de santĂ© de 16 enfants et 10 adultes qui a Ă©tĂ© analysĂ©. Leurs mĂšres avaient toutes subi une radiothĂ©rapie lors de la grossesse. La santĂ© de ces personnes s’est avĂ©rĂ©e normale, exceptĂ© pour l’un des enfants, atteint d’un grave retard mental, mais d’autres facteurs de la grossesse pourraient en ĂȘtre Ă  l’origine.


 


À lire absolument