Plus fort que Batman et Superman réunis, il sauve plus de 2 millions d’enfants !

« L’homme au bras d’or » comme le surnomme certains prend sa retraite. CNN nous raconte l’histoire incroyablement généreuse de James Harrison, un australien de 78 ans.

Alors qu’il est âgé de 14 ans, il subit l’ablation de l’un de ses poumons. Pas moins de 13 litres de sang lui ont été transfusés ce jour-là. Quand il comprend que sans ces inconnus, il n’aurait pas survécu, il se fait la promesse de donner son sang dès sa majorité.

Porteur d’un anticorps rare

Âgé de 18 ans, le jeune garçon tient sa promesse et découvre alors qu’il est porteur d’un anticorps extrêmement rare – à peine 50 personnes sont porteuses en Australie – qui permet de « résoudre un conflit existant entre le rhésus de la maman et de son bébé«  pendant la grossesse raconte-t-il.

Dans les cas de conflits entre les deux rhésus, le sang de la maman s’attaque aux cellules de bébé pouvant entrainer malformations, fausse-couches, naissances prématurées ou mort du nourrisson. 

Un don par semaine

Il décide alors d’utiliser ce don et donne son sang une fois par semaine … depuis maintenant 60 ans, et cela, malgré une phobie du sang et de la douleur ! Grâce à cela, une équipe de chercheurs australiens a mis au point une injection « anti-D » et sauver pas loin de 2 millions de bébés in-utero.


Aujourd’hui, le vieil homme ne peut plus donner son sang du fait de son âge. Les médecins sont donc à la recherche d’autres donneurs porteurs de l’anticorps tant recherché.

James Harrison

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire