Qu’est-ce qui explique le syndrome de mort inattendue du bébé ?

La mort inattendue du nourrisson, appelée aussi mort subite, survient généralement dans la première année du bébé, alors qu’il semble être en bonne santé, dans son sommeil. Jusqu’à maintenant, il était difficile d’expliquer ce tragique accident. Mais une récente étude américaine démontre qu’une anomalie dans le cerveau du petit serait à l’origine de cette mort brutale.

Que nous apprend l’étude menée par des chercheurs de Houston et de Boston ?

Cette étude, menée par des médecins d’hôpitaux pour enfants de Houston et Boston (États-Unis) et publiée dans la revue en ligne Acta Neuropathologica, a trouvé quelle région du cerveau était la cause de cette mort subite. Cette zone s’appelle gyrus denté et est située au niveau de l’hippocampe au centre du cerveau. D’après les chercheurs, des lésions dans cette zone du cerveau peuvent causer des problèmes respiratoires ou cardiaques, des crises et la mort inattendue du bébé.

Pour arriver à ces conclusions, les médecins ont étudié l’hippocampe de 153 nourrissons morts soudainement entre 1991 et 2012. Parmi les bébés dont on n’expliquait pas le décès, l’étude a démontré que plus de 40% d’entre eux souffraient d’une anomalie au niveau de l’hippocampe. En effet, chez ces petits, au lieu d’une couche de cellules nerveuses, il y en avait deux.


Ces recherches sont donc utiles pour tenter de comprendre pourquoi certains nourrissons décèdent dans leur sommeil.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire