Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Une photographe immortalise l’Ă©mouvante premiĂšre rencontre d’un bĂ©bĂ© atteint de trisomie 21 avec sa famille adoptive

Une photographe immortalise l’Ă©mouvante premiĂšre rencontre d’un bĂ©bĂ© atteint de trisomie 21 avec sa famille adoptive

©Jessie Fultz Photography

La naissance d’un bĂ©bĂ© est un moment trĂšs émouvant pour les parents. Pour Krystal et Justin Fones, tous deux ĂągĂ©s de 34 ans, la naissance de leur troisiĂšme fille Ă©tait un instant assez particulier. La raison ? Il s’agissait d’un bĂ©bĂ© que le couple avait dĂ©cidĂ© d’adopter. Pour l’occasion, le couple, originaire de Caroline du Nord (États-Unis), a demandĂ© Ă  une photographe professionnelle de naissance, Jessie Fultz, d’immortaliser la venue au monde de cette petite choupette…

Krystal et Justin Fones sont les parents de deux adorables filles, ĂągĂ©es de 6 et 3 ans. Le couple, qui souhaitait avoir un troisiĂšme enfant, avait dĂ©cidĂ© d’adopter. Et au printemps 2015, leur vƓu s’est exaucĂ© ! Kristal Fones a appris que l’une des membres de sa famille Ă©tait enceinte et comptait faire adopter son bĂ©bĂ©, une fille. En effet, la petite est atteinte du syndrome de Down (plus communĂ©ment appelĂ© Trisomie 21) et la mĂšre biologique ne se sent pas prĂȘte Ă  s’occuper d’elle… Ni une ni deux, Krystal et Justin Fones prennent leur dĂ©cision, sans hĂ©sitation : ce seront eux les parents de cette fillette. En juin 2015, le couple assistait alors Ă  la venue au monde de leur troisiĂšme enfant.

Une naissance immortalisée

Pour la naissance de leur fille, le couple d’AmĂ©ricains a alors fait venir la photographe professionnelle Jessie Fultz. Mais en raison d’un accouchement par cĂ©sarienne, cette derniĂšre n’a pas pu assister Ă  l’accouchement. Seule la mĂšre adoptive a pu vivre cet instant fort en Ă©motion, aux cĂŽtĂ©s de la femme qui accouchait de son bĂ©bĂ©. Elle a alors confiĂ© au site amĂ©ricain Huffington Post ce qu’elle a ressenti sur le moment : « J’Ă©tais assise Ă  cĂŽtĂ© d’elle, tenant sa main et m’assurant qu’elle allait bien. » N’ayant pas eu de cĂ©sarienne lors de la naissance de ses deux filles, Krystal Fones a expliquĂ© qu’elle ne savait pas Ă  quoi s’attendre, avant d’ajouter Ă  quel point elle ressentait Ă©normĂ©ment de respect et d’amour pour cette femme « qui a aimĂ© et pris soin de ma fille pendant neuf mois ».

photographies-rencontre-avec-bebe-adopte-trisomie-21-2

photographies-rencontre-avec-bebe-adopte-trisomie-21-9

La petite Ruby est alors venue au monde en poussant son premier cri. Krystal Fones se souvient encore de ce moment comme si c’Ă©tait hier. Elle a racontĂ© : « Je me rappelle l’avoir regardĂ©e et avoir Ă©tĂ© trĂšs surprise : elle semblait si Ă©norme ! Elle pesait 3,1 kilos, ce n’est pas si Ă©norme 3,1 kilos pourtant ! »Â Les infirmiĂšres ont ensuite vĂ©rifiĂ© que tout allait bien chez ce nourrisson, avant d’aller la laver. La jeune trentenaire a alors confiĂ© qu’Ă  ce moment-lĂ , elle ne savait pas quoi faire : rester avec cette femme qui venait de mettre au monde son bĂ©bĂ©, ou alors suivre les infirmiĂšres ? C’est finalement la mĂšre biologique de la fillette qui l’a regardĂ©e, avant de lui dire : « Va tomber amoureuse de ta fille ». Pour Krystal Fones, « elle a su dire les mots parfaits », a-t-elle confiĂ©. C’est Ă  ce moment-lĂ  que la photographe est entrĂ©e en jeu, immortalisant alors cette premiĂšre rencontre entre Krystal et Justin Fones, mais aussi avec les deux fillettes. Le pĂšre adoptif a d’ailleurs pratiquĂ© directement le peau Ă  peau avec son bĂ©bĂ©. L’heureuse maman a Ă©galement expliquĂ© que la rencontre de Ruby avec ses deux sƓurs s’est trĂšs bien passĂ©e, car le couple avait bien prĂ©parĂ© leurs filles. Mais aussi car elles connaissent des familles qui ont aussi adoptĂ© dans leur entourage, pour elles, ce n’est pas un nouveau terme. On ressent toute l’Ă©motion Ă  travers ces clichĂ©s, vous ne trouvez pas ?

photographies-rencontre-avec-bebe-adopte-trisomie-21-3

photographies-rencontre-avec-bebe-adopte-trisomie-21-5

À lire absolument

Laisser un commentaire